Freenews

Free et la fibre, nous vous en parlions il y a quelques semaines, c’est une longue histoire faite d’espoirs souvent déçus. Mais, petit à petit, les choses se mettent en place… en toute discrétion, ce qui peut surprendre de la...

Lire l'article

korben77

Re : Dossier : Free déploie la fibre FTTH en zones moins denses
« Réponse #1 le: 15 février 2016 21:31:50 »
petit complément d’information: Orange est passé depuis quelques année en 'Gpon V2' (du moins sur un petite parti de paris, et sur sa proche banlieue)
Qui lui permettra d'avoir une fibre pour 32 client et non 64, en changeant (ou en doublant) les équipements actif au NRO (ça doublera donc la bande passante des utilisateurs)
(un coupleur 2 vers 2 étant actuellement au NRO)

Pampelune

Re : Dossier : Free déploie la fibre FTTH en zones moins denses
« Réponse #2 le: 16 février 2016 06:31:19 »
C'est drôle quand même. On parle de la fibre de Free dans les zones moins denses, il faudrait peut être qu'ils commencent par les denses, non ?
Je suis en plain Paris, et rien à l'horizon...comme pour la plupart des quartiers d'ailleurs...

Busyspider

Re : Dossier : Free déploie la fibre FTTH en zones moins denses
« Réponse #3 le: 16 février 2016 08:28:53 »
Bnjour

On en parle ;) des  ZMD depuis si longtemps également ;)

Accord signé entre Orange et Free en 2011

Annonce faite en Convention Free 2014
[Citation ] Partout où l'accord a été conclu et où Free a inverti, Free proposera bien ses offres commerciales pour raccorder les abonnés Freebox en fibre Optique. Ces raccordements Free sont prévus fin du 2ème semestre 2014. [/citation] Source

En 2015, Free va déployer la fibre optique grâce à un accord avec Orange
http://www.freenews.fr/freenews-edition-nationale-299/fibre-optique-125/en-2015-free-met-laccelerateur-sur-la-fibre-optique

Et c'est vrai en 2015 .. de justesse, puisque en dec 2015 on a vu quelques abonnés reliés en ZMD en particulier dans la zone de Montpellier  .. mais cela reste encore quelques cas isolés, pas de commercialisation  ouverte aux zones concernées.... deux mois après les premiers cas aperçus.

On surveille :)   et ce sera surement comme partout ailleurs  : tout le monde ne sera pas servi en même temps..   Zones denses ou moins denses .


Pdarkjeje

Re : Dossier : Free déploie la fibre FTTH en zones moins denses
« Réponse #4 le: 16 février 2016 09:55:11 »
Petite erreur :

"Free peut atteindre 10 Gbps montants et 1 Gbps descendants,"
Ça fait beaucoup en montant et bien peu en descendant ;)

Free peut atteindre 10 Gbps descendants et 2,5 Gbps montants,

the_chi

Re : Dossier : Free déploie la fibre FTTH en zones moins denses
« Réponse #5 le: 16 février 2016 13:03:26 »
ca nous permettra peut être d'avoir la fibre Free à Palaiseau ;)

cyberonizuka

Re : Dossier : Free déploie la fibre FTTH en zones moins denses
« Réponse #6 le: 16 février 2016 13:07:11 »
Bonjour,
Juste pour information j'habite dans le 95 a saint ouen l'aumone (agglomeration de cergy-pontoise)
J'habite en pavillon et Orange m'a fibrer depuis janvier 2015. SFR avril 2015 et Free m'a appeler début février pour m’installer la fibre début mars.


Pampelune

Re : Dossier : Free déploie la fibre FTTH en zones moins denses
« Réponse #7 le: 16 février 2016 18:48:17 »
Oui enfin une belle arnaque cette histoire de fibre...

korben77

Re : Re : Dossier : Free déploie la fibre FTTH en zones moins denses
« Réponse #8 le: 16 février 2016 20:30:43 »
C'est drôle quand même. On parle de la fibre de Free dans les zones moins denses, il faudrait peut être qu'ils commencent par les denses, non ?
Je suis en plain Paris, et rien à l'horizon...comme pour la plupart des quartiers d'ailleurs...

free est en train de faire les derniere zone sur PARIS...

Paris en général est casi fini! t es sur que c est pas ton conseil syndical ou ton syndic qui bloque ou un autre probleme?

korben77

Re : Re : Dossier : Free déploie la fibre FTTH en zones moins denses
« Réponse #9 le: 16 février 2016 20:33:52 »
ca nous permettra peut être d'avoir la fibre Free à Palaiseau ;)

Hein?!! Palaiseau ville test: ville 100% fibre, le cuivre est deposé. Et il me semble que c'est fini...
donc meme si c pas fini la fibre devrai etre dispo deja

edit: PS: ville fibré par ORANGE
« Modifié: 16 février 2016 20:36:23 par korben77 »

Pampelune

free est en train de faire les derniere zone sur PARIS...

Paris en général est casi fini! t es sur que c est pas ton conseil syndical ou ton syndic qui bloque ou un autre probleme?

Ben là, ça a pas l'air...comment savoir si on est elligible à part en attendant que Free nous appelle ?

https://www.google.com/maps/d/u/0/viewer?mid=zIVHb_pOP4oM.kpgeunII3fnA

jarno24

Re : Re : Dossier : Free déploie la fibre FTTH en zones moins denses
« Réponse #11 le: 17 février 2016 15:40:22 »
C'est drôle quand même. On parle de la fibre de Free dans les zones moins denses, il faudrait peut être qu'ils commencent par les denses, non ?
Je suis en plain Paris, et rien à l'horizon...comme pour la plupart des quartiers d'ailleurs...

Pour ma part dans le 17è à Paris, je suis fibré par Free depuis 2 jours. Un vrai plaisir. Il a fallu 10 jours entre l'appel de Free pour me proposer la migration, et l'activation de la ligne. L'immeuble avait été fibré par Orange il y a 3 mois. Ca n'a donc pas trainé. Nous sommes trois dans l'immeuble à avoir été raccordé par Free. Résultat, des débit hallucinant. Pour infos le NRO dont je dépend a été activé mi-janvier, donc le délais de raccordement me semble assez rapide pour une fois.

brupala

Re : Dossier : Free déploie la fibre FTTH en zones moins denses
« Réponse #12 le: 19 février 2016 11:38:58 »
Bonjour,
Est ce qu'il y aurait moyen d'avoir des précisions sur les plages d'adresses IP impactées par ce partage d'une adresse entre 4 clients ?
Je pose la question afin d'éviter de faire des boulettes quand on doit blaclister une adresse IP sur un site, genre fail2ban ou autres blocages.
Si on sait que ça fait partie d'une plage partagée,  utiliser plutôt d'autres moyens.
Je pense que les plages impactées devraient être rendues publiques.
« Modifié: 19 février 2016 15:28:14 par brupala »

Yoann Ferret

Re : Re : Dossier : Free déploie la fibre FTTH en zones moins denses
« Réponse #13 le: 19 février 2016 15:49:24 »
Bonjour,
Est ce qu'il y aurait moyen d'avoir des précisions sur les plages d'adresses IP impactées par ce partage d'une adresse entre 4 clients ?
Je pose la question afin d'éviter de faire des boulettes quand on doit blaclister une adresse IP sur un site, genre fail2ban ou autres blocages.
Si on sait que ça fait partie d'une plage partagée,  utiliser plutôt d'autres moyens.
Je pense que les plages impactées devraient être rendues publiques.
A priori, toutes les IP Freebox dégroupées peuvent être concernées à terme.


brupala

A priori, toutes les IP Freebox dégroupées peuvent être concernées à terme.
Merci Yoann,
mais ça demanderait à être vraiment précisé cet aspect est très important, je pense.

Pampelune

Pour ma part dans le 17è à Paris, je suis fibré par Free depuis 2 jours. Un vrai plaisir. Il a fallu 10 jours entre l'appel de Free pour me proposer la migration, et l'activation de la ligne. L'immeuble avait été fibré par Orange il y a 3 mois. Ca n'a donc pas trainé. Nous sommes trois dans l'immeuble à avoir été raccordé par Free. Résultat, des débit hallucinant. Pour infos le NRO dont je dépend a été activé mi-janvier, donc le délais de raccordement me semble assez rapide pour une fois.

Et quel est ton NRO ?

samy_chez

C'est drôle quand même. On parle de la fibre de Free dans les zones moins denses, il faudrait peut être qu'ils commencent par les denses, non ?
Je suis en plain Paris, et rien à l'horizon...comme pour la plupart des quartiers d'ailleurs...

Est-ce que les parisiens pourraient arrêter de ne penser qu'à eux .... en premier !  Pourquoi les provinciaux ne pourraient pas gouter aussi au tres haut débit ?
Il est plus fréquent en ZoneDense de déjà pouvoir bénéficier du VDSL ce qui est déjà un gros progrès dans de nombreux cas ... (même si ca ne couvre pas tous les habitants des Zones Denses j'en conviens) mais il est clair qu'en PROPORTION (voir les site degrouptest sur les % suivant les NRA)  les bénéficiaires des débits les plus importants sont biens les habitants des Zones Denses...  Alors que la proportion de bénéficiaires  du VDSL dans les ZMD est nettement inférieur du fait des distances plus importantes ! L'arrivée de la fibre est donc INDISPENSABLE dans les ZMD pour espérer y voire les débits augmentés et dépasser les quelques mégas de l'ADSL (souvent Max et même pas 2+ ) ...
Bref la logique voudrait plutôt qu'on équipe d'abord les ZMD en fibre plutôt que les ZTD si on veut rééquilibrer les différences de débits ...

Un provincial ;-)

samy_chez

Pour ma part dans le 17è à Paris, je suis fibré par Free depuis 2 jours. Un vrai plaisir. Il a fallu 10 jours entre l'appel de Free pour me proposer la migration, et l'activation de la ligne. L'immeuble avait été fibré par Orange il y a 3 mois. Ca n'a donc pas trainé. Nous sommes trois dans l'immeuble à avoir été raccordé par Free. Résultat, des débit hallucinant. Pour infos le NRO dont je dépend a été activé mi-janvier, donc le délais de raccordement me semble assez rapide pour une fois.

Quel était votre débit précédent en ADSL  (UP/Down) ?  Quel est votre débit aujourd'hui ? (Up/Down)

Pampelune

Re : Dossier : Free déploie la fibre FTTH en zones moins denses
« Réponse #18 le: 09 avril 2016 12:11:53 »
Ah mais non, je te rassure, si j'habitais dans une ville de 1000 habitants, je ne penserais qu'à moi aussi...

samy_chez

Ah mais non, je te rassure, si j'habitais dans une ville de 1000 habitants, je ne penserais qu'à moi aussi...
Je te comprends ;-) .... mais alors une formulation plutôt ciblée sur toi que sur Paris aurait été plus judicieuse    ;)  . Bref , vu de la province, que ce soit dans les médias tv , ou papier , souvent les parisiens parlent d'eux ... et ensuite du reste la france ... mais peut etre n'est-ce qu'un ressenti "de travers" de ma part.
Mais il est clair que mon propos vise aussi .... à penser  à moi ...  On en est un peu tous réduit là au final ... N2anmoins, avec un peu d'objectivité , je trouverai normal qu'un rééquilibrage se fasse ... pour ma part liaison  à 4,5Mbits en down  vet 1 en up à la maison  et j'aurai besoin d'au moins 10 Mbits en UP pour travailler confortablement (professionnel indépendant serveurs et médias) .
Bonne journée ; bon weekend.

Pampelune

Re : Dossier : Free déploie la fibre FTTH en zones moins denses
« Réponse #20 le: 09 avril 2016 12:28:55 »
Hé bien, je vais te donner une autre info, j'ai un bureau en plein Paris Bd St Michel, abonnement Orange. Débit maxi possible 8Mo... je te parle même pas de l'UL...

Mais c'est sûr qu'on est bien lotis sur Paris.

PS : je suis originaire du sud ;-))


samy_chez

Hé bien, je vais te donner une autre info, j'ai un bureau en plein Paris Bd St Michel, abonnement Orange. Débit maxi possible 8Mo... je te parle même pas de l'UL...

Mais c'est sûr qu'on est bien lotis sur Paris.

PS : je suis originaire du sud ;-))
aaarrrgghhhh .... la misère se loge partout finalement  :-X .... zut ...    Bon weekend

Pampelune

Re : Dossier : Free déploie la fibre FTTH en zones moins denses
« Réponse #22 le: 09 avril 2016 13:22:34 »
Merci, toi aussi  :)

verdyp

petit complément d’information: Orange est passé depuis quelques année en 'Gpon V2' (du moins sur un petite parti de paris, et sur sa proche banlieue)
Qui lui permettra d'avoir une fibre pour 32 client et non 64, en changeant (ou en doublant) les équipements actif au NRO (ça doublera donc la bande passante des utilisateurs)
(un coupleur 2 vers 2 étant actuellement au NRO)

Noter aussi que Free depuis peu propose aussi des abonnements dans les communes concernées par les "Réseaux d'Initiative Publique" (RPI), dont la construction est entièrement financée par la collectivité (sur appel d'offres auxquels Free ne semble avoir pas répondu directement pour y participer, seuls Orange et SFR s'y étant intéressés en tant que prestataires, où il réalisent le fibrage lot par lot : des quartiers de grandes communes ou des communes rurales entières). Sur les RPI, étant donné que le fibrage est réalisé en monofibre (jusqu'au domicile de l'abonné), pas moyen d'échapper au GPON (technologie partagée par Orange et SFR).

D'autant plus que le répartiteur local (où arrive les monofibres des résidents) fait aussi partie techniquement du réseau RPI, et que le dégroupage ne se fait pas à ce niveau mais uniquement au NRO.

Selon les zones, le GPON peut être une fibre 1Gb/s partagée  par 64 résidences, ou depuis plus récemment une fibre 10 Gb/s partagée par 64 voire 32 résidences).

Free ne pourra donc pas proposer autre chose, et même s'il vous dit qu'il vous offre une connexion 1Gb/s et 200Mb/s en upload, ce ne sera pas possible sans équilibrage avec les autres utilisation des clients d'Orange ou SFR qui eux ont du 100Mb/s ou 200Mb/s en download (et entre 20 et 100 MBs/ en upload): En période de charge (débit de soirée) vous n'aurez pas ce débit de 1GB/s de façon permanente: le débit maximum dépendra de la configuration GPON installée sur le RPI (et aussi de ses évolutions futures, si Free plus tard accepte de participer au financement des travaux de désaturation si le besoin s'en fait sentir, ces besoin devant être exprimés par tous les opérateurs présents sur le NRO et qui peuvent s'entendre pour ne le faire que sur les parties les plus denses de leurs répartiteurs donc seulement certains quartiers où il y a plus d'abonnés réels, mais cela nécessite aussi l'accord de la collectivité qui est propriétaire de ce réseau dont Orange ou SFR sont les fournisseurs prestataires).

Si la collectivité ne prévoit pas d'autres budgets pour upgrader le RPI, il faudra que les opérateurs financent eux-mêmes cette montée en charge pour la désaturation tout en respectant le cahier des charges du RPI public, et ils ne pourront pas se passer de l'autorisation préalable de la collectivité propriétaire du RPI qui imposera des conditions pour ces travaux, notamment ne pas interrompre durablement les connexions.

Mais je ne vois pas comment Free pourra déployer du multifibre sur les RPI déployés en monofibre. Donc Free devra non seulement fournir des Freebox mais aussi des terminaux ONT (comme ceux d'Orange ou SFR). Note: dans certains RPI, le terminal ONT fait aussi partie du RPI, on ne le change pas en changeant d'opérateur, et il est installé de façon fixe dans le logement; sinon l'ONT est posé juste à côté de la prise fibre (le TPO), et il comporte le logo de l'opérateur chez qui le client est abonné (Orange ou SFR), et on vous le change si vous passez chez Free: on vous rend l'ONT SFr ou Orange que vous joindrez avec votre box existante (et votre décodeur TV s'il y en a un séparé).

Pour l'instant cela ne se fait pas sans visite d'un technicien à domicile, même s'il n'aura pas à repasser une fibre par les gaines ni utiliser de perceuse pour fixer la prise du TPO qui sera réutilisée et que le technicien de Free n'a pas le droit de modifier (la prise TPO n'est pas sa propriété, pas plus que la fibre qui arrive dessus): il apporter ajuste un coupleur GPON  (fibre-vers-Ethernet) avec le logo de Free, qu'il branchera sur le connecteur optique du TPO existant. Vous brancherez donc votre Freebox en Ethernet sur le coupleur GPON externe.

Free a beaucoup tardé a proposer les offres sur les réseaux RPI, mais il n'a plus le choix et doit accepter les conditions du RPI et le fait que les lots du RPI sont techniquement gérées par les fournisseurs de la collectivité (Orange ou SFR) qui en revanche doivent répondre de façon neutre à tous les opérateurs et faire droit aux demandes d'innstallation des équipements de chaque opérateur sur le NRO du RPI public: c'est un contrat non pas avec Orange ou SFR, mais avec la collectivité propriétaire du RPI et cette collectivité impose des conditions contractuelles d'équité de tous les opérateurs: Free ne peut pas imposer sur le GPON installé des conditions de transit plus favorables pour ses abonnés au détriment des autres abonnés des autres opérateurs, et ni Orange ni SFR n'ont de privilège non plus, même s'ils ont imposé leurs technologies GPON en répondant aux appels d'offres publics des RPI: si Free voulait autre chose, il n'avait qu'à se proposer comme fournisseurs à ces appels d'offre, mais il ne l'a pas fait.

Cependant rien n'empêche Free de répondre aux appels d'offres futurs de la collectivité (souvent les RPI comprennent de nombreux lots et bon nombre ne sont pas encore construits). Si Free veut ry participer et poser de la multifibre, il ne pourra pas non plus s'opposer valablement aux demandes des autres opérateurs présents déjà sur le NRO pour exploiter au moins une des fibres posées. Free en revanche pourra les facturer plus tard si ces opérateurs ont besoin de "désaturer" les zones les plus chargées pour monter en débit: mais là encore il ne peut pas le faire de façon inéquitable entre ses propres abonnés et ceux des autres opérateurs.

C'est ce qui est bien avec les RPI ! Les opérateurs sont obligés d'ouvrir les lignes et de ne pas poser de barrière technique irraisonnable.

Free doit donc s'adapter. Il peut encore faire ce qu'il veut dans les zones denses où il n'y a pas de RPI et où l'initiative est totalement privée, quand l'opérateur est propriétaire du réseau fibre déployé.

Monofibre ou multifibre de toute façon cela ne fait pas encore de différence, car de toute façon entre le répartiteur local et le NRO le nombre de fibres et leur capacité totale maximale est de toute façon limitée. Et je ne vois pas trop l'intérêt technique absurde du choix initialement voulu par Free de poser toute de suite du quadrifibre sur la liaison terminale, alors qu'en fait lui même n'en utilise qu'une seule: il a juste voulu que les fibres surnuméraires soient utilisées séparément par les autres opérateurs, mais c'est techniquement  et économiquement absurde.

Le GPON de toute façon 'interdit pas les transitions poru la désaturation future: le nombre de lignes partagées va pouvoir baisser sans avoir à refibrer les liaisons terminales et au pire tout ce qu'il faudra changer c'est éventuellement le coupleur ONT (fibre-Ethernet) branché sur la prise du TPO, mais cela peut se faire par un simple envoi du boitier de remplacement et si un client ne sait pas le faire lui-même cela demande 5 minutes d'intervention à domicile par un artisan local mandaté pour la visite: la subsitution est immédiate, le nouvel ONT sera comaptible avec l'ancien GPON et basculera automatiquement au nouveau mode GPON quand il sera temps de le faire et tous les clients connectés au répartiteurs disposent des ONT compatibles avec le nouveau mode (les opérateurs présents savent quels ONT sont présents et quels firmwares sont installés dessus, et au besoin certains ONT pourraient être rendus compatibles uniquement par une mise à jour à distance de leur firmware, faite de nuit à distance vers 3h-4h du matin: un ONT recoir le nouveauy firmware, puis il reboote avec, ce qui déclenche une coupure ne durant pas plus de 2 minutes, mais les ONT actuels bootent en moins d'une minute, beaucoup moins que le temps mis par les box ou les décodeurs TV qui mettent souvent plus de 5 minutes pour obtenir les droits d'accès avec les serveurs nationaux des opérateurs !)

Note: le reset d'un ONT ne nécessite même pas de réinitialisation d'une box ou d'un décodeur TV, dès que la connexion du segment Ethernet est rétablie, les flux IP reprennent comme si aucune interruption n'avait eu lieu, et il n'y a pas d'invalidation des droits d'accès déjà activés, chargés, et validés sur une durée minimale typique d'environ un mois: la minute de reboot d'un ONT n'est pas une cause majeur obligeant à rebooter une box ou un décodeur TV. Et il n'y a aucun changement du côté LAN (derrière la box de l'opérateur), la configuration réseau, le DHCP, les paramètres DNS, le routage IPv4 ou IPv6 rien ne change.

En revanche Free ne proposera plus d'IPv4 natif sur sa box (c'est indépendant de la techno fibre GPON ou pas, monofibre ou multifibre) sauf pour les clients qui lui demandent et le NAT A+P sera appliqué par défaut en IPv4, d'autant plus que l'IPv6 natif est proposé (sans aucun NAT opérateur). Si Free veut que ses box puissent aussi être utilisées comme Hotspots Wifi publics, il faudra bien qu'il propose sur ces hotspots un routage IPv4 statique ou sinon il devra brider ces hotspots publics (il peut déjà le faire: les hotspots publics imposent des limitations de protocole et concernant HTTP sur TCP ou même pour les VPN, une IPv4 fixe non partagée n'est même pas nécessaire; et le hotspots au besoin peut aussi offrir de l'IPv6 sans NAT dans une plage fixe séparée de celle attribuée à son abonné pour son LAN ou WLAN privé). L'IPv4 NAT A+P en revanche sera gênant si l'abonné souhaite installer un hotspot wifi concurrent (par exemple FON) pour en être rémunéré, mais rien n'interdit un autre hotspot wifi privé de fonctionner sur un canal de transport IPv6 en VPN et d'y véhiculer de l'IPv4 ou de l'IPv6 ou tout autre protocole comme un femtocell 2G/3G/4G/5G, ou encore un service de télévision tiers (Canal, GoogleTV, AppleTV...).
IPv6 est très ouvert, et une adresse IPv4 statique n'est même plus une nécessité réelle (de toute façon c'était très limité avec une seule adresse IPv4 et un nombre de ports limité: 65536 max, moins 1024 ports privilégiés, moins les ports de broadcast, en pratique le besoin de nombreux ports c'était pour faire du TCP, souvent en HTTP ou RTSP pour le streaming, ou un protocole VPN, et rarement en UDP ou ICMP; TCP ayant le plus bénéficié des optimisations de performance pour HTTP et les VPN, une adresse IPv4 statique pour UDP ou le streaming est de moins en moins nécessaire d'autant plus que les derniers services qui en en encore besoin peuvent maintenant le faire en IPv6 avec beaucoup moins de complication pour leur configuration et la stabilité de leur fonctionnement: vive l'IPv6 ! D'ailleurs les écarts de performance entre IPv6 et IPv4 sont devenus insignifiants et commencent à s'inverser en faveur de l'IPv6, à cause de l'instabilité croissante de l'IPv4).

Il faut savoir aussi que les gros fournisseurs de contenus sont déjà tous disponibles en IPv6 natif (que ce soit pour la TV HD, Youtube, Netflix, Canal, les peer-to-peer légaux, les réseaux sociaux, le partage de fichier sur les grandes plateformes de téléchargement légal, même les Torrents légaux tels que la distribution de Linux, ou les mises à jour des OS libres ou propriétaires: Windows, iOS, OSX....) Le gros du volume des données sur Internet est maintenant pour la vidéo, et le plus gros est déjà sur des plateformes totalement compatibles IPv6. IPv4 est donc déjà en voie d'extinction et va vite devenir minoritaire car plus nécessaire du tout.

Bref les faux débats d'hier concernant les technos de déploiement fibre, l'adresse IPv4 fixe sont à oublier. Ce qui compte avant tout c'est la capacité de transport sur les réseaux en amont, et c'est là que les opérateurs peuvent faire une réelle différence en terme de qualité de service (et disposer d'IPv6 natif est déjà une qualité de service qu'on doit demander aux opérateurs, tous les opérateurs). Ensuite IPv6 permet une meilleur équilibrage des besoins de bande passante et de temps de réponse garanti.

Le reste ce sont des débats d'hier sur des technos en voie d'obsolescence ou de faux problèmes: même encore aujourd'hui on n'a rien capable d'exploiter 100% de la capacité d'une seule fibre, le goulot d'étranglement n'étant en fait pas là mais sur les réseaux en amont chez les opérateurs et sur leur capacité à s'interconnecter sur les backbones nationaux et internationaux: ce qu'on doit surveiller c'est leur présence réelle sur ces backbones et l'équité à ce niveau pour assurer la transparence et la neutralité du web quelque soit l'opérateur, et surtout l'absence de filtrage : il faut en finir avec les restrictions de protocole, mais reconnaitre que l'HTTP (et surtout HTTPS demandé pour tous et partout) fait bien son travail et permet de très grandes facilités d'adaptation à tous les usages, y compris la sécurisation des échanges.


néant

Re : Re : Dossier : Free déploie la fibre FTTH en zones moins denses
« Réponse #24 le: 12 juillet 2018 08:02:07 »
C'est drôle quand même. On parle de la fibre de Free dans les zones moins denses, il faudrait peut être qu'ils commencent par les denses, non ?
Je suis en plain Paris, et rien à l'horizon...comme pour la plupart des quartiers d'ailleurs...

Inscrite à la fibre chez Free depuis bien des années, j'attends toujours.
J'habite à Antony Hauts de seine, entièrement fibrée principalement par Orange.
Mais Free est présent et a mis la fibre dans l'immeuble à côté de chez moi où tout est prêt. En attendant j'ai pris Orange donc j'ai la fibre mais je veux être chez Free
et il est toujours indiqué que je ne suis pas éligible.....qui peut comprendre ? moi pas en tout cas