Hammett

Parts de marché dans le haut débit et le mobile
« le: 31 juillet 2013 11:36:49 »
Tentative d'état des lieux des parts de marché de nos opérateurs et FAI sur le haut et très haut débit et sur le mobile. La méthode est de reprendre les chiffres publiés par la presse ou par nos opérateurs et FAI et de les comparer sur la durée.     

Avant la publication des chiffres du deuxième trimestre 2013, un rappel sur les chiffres arrêtés au 31 mars 2013.

Première partie : haut et très haut débit

1 - Nombre d’abonnements haut et très haut débit (chiffres ARCEP)


Sur la FTTH, au 31 mars, Orange annonçait avoir atteint 206 000 clients sur un total de 366 000 clients comptés par l’ARCEP, soit une part de marché de 56,3%. Au 31 décembre, Orange comptait 176 000 clients soit une part de marché de 56%. Contrairement à Bouygues et à Orange, SFR et Free ne donnent pas de chiffres sur la fibre optique.

Sur le très haut débit, Numéricâble compte 993 000 clients, soit 58,2% en parts de marché sur le total de l'ARCEP. Bouygues Télécom compte 312 000 clients, soit 18,3% en pdm. Orange compte 206 000 clients, soit 12,1% en pdm. SFR compte 120 000 clients, soit 7% en pdm. Autres (la différence entre le total ARCEP et le total opérateur) 74 000 clients pour 4,3% de pdm.


Source : observatoire de l’ARCEP arrêté à fin mars 2013.

2  - Récapitulatif calculé à partir des communiqués des FAI


3  - Parts de conquête
Quelques statistiques sur les parts de conquête. Cela indique le gain (ou la perte) de nouveaux clients en ADSL et Fibre Optique.

En ce qui est des offres en quadruple play. Orange revendique 3,438 000 clients Open, SFR avec son offre multi-packs 2,000 000 clients et Bouygues environ 1,631 000 clients. Free ne donne pas de chiffres, mais cela doit être important également et doit tourner autour de 50% de ses clients mobiles soit 3,037 000.

Gain de nouveaux clients sur le premier trimestre 2013
Iliad 92 000 (Free 134 000, Alice -39 000), soit 39,3% en part de conquête,
SFR 56 000, soit  23,9%
Bouygues Telecom 45000 (Bouygues 68 000 et Darty -23 000), soit 19,2%,
Orange 41 000, soit 17,5%, 
Total 234 000

Gain de nouveaux clients sur l’année 2012
Iliad 515 000 (Free 712 000, Alice -197 000), soit 44,1% en part de conquête,
Bouygues Telecom 324 000, soit 27,7%,
Orange 296 000, soit 25,3%,
SFR 33 000, soit 2,8%.     
Total 1,168 000

Gain de nouveaux clients sur le quatrième trimestre 2012
Iliad 107 000 (Free 146 000, Alice -39 000), soit 36,0% en part de conquête,
Bouygues Telecom 88 000, soit 29,6%,
Orange 67 000, soit 22,6%,
SFR 35 000, soit 11,8%     
Total 297 000

4 - Accès à la télévision (chiffres ARCEP)

Orange revendique 5,079 000 clients avec un accès actif à la TV.

5 - Bas débit (chiffres ARCEP)

Sur 202 000 abonnements, Orange en revendique 102 000. Il n’y a pas de chiffres sur les 123 000 clients des autres opérateurs.

6 - Calendrier de publication des résultats du deuxième trimestre 2013
France Télécom, le 25 juillet (avant bourse).
Bouygues Télécom, le 28 août (avant bourse).
SFR, le 29 août (avant bourse).
Iliad (Free et Alice), le 30 aout (avant bourse).

Hammett

Re : Parts de marché dans le haut débit et le mobile
« Réponse #1 le: 31 juillet 2013 11:37:41 »
Avant la publication des chiffres du deuxième trimestre, un rappel sur les chiffres arrêtés au 31 mars 2013.

Deuxième partie sur la téléphonie mobile

1 - Nombre de clients à un service mobile


2 - Récapitulatif calculé à partir des communiqués des Opérateurs


Les résultats sont exprimés en milliers de clients et basés sur les communiqués des opérateurs.

Pour l’ARCEP, 63,301 000 clients ont souscrit à un service mobile auprès de l’un des quatre opérateurs de réseaux mobiles métropolitains (Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange France et SFR), soit une augmentation de 489 000 (0,8%) sur le trimestre au lieu de 1,369 000 (+2,2%) sur le T4 2012 et de 943 000 (1,6%) au T1 2012.

Pour rappel, les quelques chiffres connus sur les Mvno :   
Virgin 1,700 000 millions de clients, NRJ +/- 1 million, LycaMobile +/- 1million, La Poste 643 000, Ortel 250 000,  Prixtel 120 000,  Zéro Forfait 90 000, Numericable 120 000, Budget Telecom 25 000.

Pour l’ARCEP, au 31 mars, les Mvno représentent 7,703 millions de clients soit une hausse 27 000 (0,4%) sur le trimestre, au lieu d’une baisse de 121 000 (-1,6%) au T4 2012 et de -47 000 (-0,6%) au T1 2012. Les Mvno représentent 10,8% du marché total au lieu de 10,9% au T4 2012 et de 11,1% au T1 2012.

3 – Numéros mobiles portés (ARCEP)


Le taux de résiliation (forfaits) est en baisse et retrouve son niveau moyen de 2011. Il est de 5,3% au lieu de 5,7 au T4 2012 et de 7,5 au T1. Par contre, pour ce qui concerne le prépayé, ce taux est de 18,1% au lieu de 17,1% au T4 2012 et 17,4% au T1 2012.   36% des abonnements sont désormais libres d'engagement, contre 33% au T4 2012 et 24% au T1 2012. En douze mois, le nombre de personnes sans engagement est ainsi de 11,8 millions à 20,0 millions.

4 – Situation des opérateurs historiques suite à l’arrivée de FreeMobile


*F = forfait et P = prépayé. Les résultats sont exprimés en milliers de clients et basés sur les communiqués des opérateurs.

5 – B&You, Red et Sosh
Sosh comptait 1,088 000 clients au 31 mars.
Red comptait 1,300 000 clients (chiffres début juin).
B&You comptait 1,413 000 clients au 31 mars.

Hammett

Re : Parts de marché dans le haut débit et le mobile
« Réponse #2 le: 31 juillet 2013 11:38:31 »
Orange vient de présenter ses résultats au 30 juin 2013. C’est plutôt correct sur le mobile et encore moyen sur le haut débit grâce à la Fibre Optique, par contre l’ADSL devient vraiment inquiétant.
Open et Sosh continuent de tirer les activités de l’opérateur.

A noter, 500 000 Livebox Play en circulation, la Fibre Optique en augmentation de 33 000 clients sur le trimestre, une fois de plus, la Fibre Optique recrute plus que l’ADSL.
En téléphonie mobile, la perte est moindre. Le prépayé poursuit sa chute, par contre les forfaits continuent à progresser. Orange compte 250 000 clients avec un forfait 4G.

Haut débit
Il y a 9,975 000 clients haut débit (ADSL + Fibre Optique + Satellite), soit +226 000 sur un an (2,31%) et +41 000 sur le dernier trimestre (+0,41%). L’estimation est de 40,8% en part de marché et de 19,6% en part de ADSL conquête sur le trimestre.

Open a atteint 3,821 000 (+383 000) sur le dernier trimestre et +1,710 000 sur un an (+81,0%). En ADSL, il y a 9,700 000 clients, soit +104 000 (1,08%) sur un an et +7 000 sur le dernier trimestre (+0,07%). En Fibre Optique, il y a 239 000 clients contre 206 000 le trimestre précédent.

Téléphonie Mobile
Orange a perdu 119 000 clients, soit +244 000 forfait et – 363 000 en prépayés. Sur un an, c'est un gain de 389 000 nouveaux clients (+1,47%), dont 881 000 en forfaits (+4,6%) et -492 000 en prépayés (-6,9%).
Sosh a atteint 1,364 000 (+276 000) sur le dernier trimestre.
Idem pour les Mnvo hébergés chez Orange qui perdent encore des clients par rapport au trimestre précédent à 1,658 0000, contre  1,849 000 le trimestre précédent et 2,905 000 il y a un an.

Lors des trimestres précédents Orange avait:
Perdu au T1 361 000 clients, +85 000 avec un forfait et -446 000 en prépayés.
Gagne au T4 552 000 clients, 232 000 clients avec un forfait et 320 000 en prépayés.
Gagné au T3 317 000 clients, 320 000 clients avec un forfait et -3 000 en prépayés. 
Perdu : au T2, 155 000 clients (1,751 000 nouveaux clients et 1,907 000 résiliations) contre 615 000 clients au T1 (1,697 000 nouveaux clients et 2,312 000 résiliations), mais gagné 86 000 forfaits (-387 000 clients sur le T1) et regagné 27 000 clients en juin. 
 
Source : Communiqué de presse Orange.

Pour rappel,
Les chiffres au 31 mars 2013
Haut débit
Il y a 9,934 000 clients haut débit (ADSL + Fibre Optique + Satellite), soit +263 000 sur un an (2,71%) et +41 000 sur le dernier trimestre (+0,41%). L’estimation est de 41,0% en part de marché et entre 15,7% en part de ADSL conquête sur le trimestre.

Open a atteint 3,438 000 (+400 000) sur le dernier trimestre et +1,780 000 (+107%) sur un an. En ADSL, il y a 9,693 000 clients, soit +158 000 (1,65%) sur un an et +12 000 sur le dernier trimestre (+0,12%). En Fibre Optique, il y a 206 000 clients contre 176 000 le trimestre précédent.

Téléphonie Mobile
Orange a perdu 361 000 nouveaux clients, soit +85 000 forfait et – 446 000 en prépayés. Sur un an, c'est un gain de 251 000 nouveaux clients (+1,28%), et -151 000 en prépayés (-1,97%).
Sur un an les forfaits sont en hausse de +3,8% tandis que les offres prépayées sont en recul de 5%.
Idem pour les Mnvo hébergés chez Orange qui perdent encore des clients par rapport au trimestre précédent à 1,849 000 contre 2,288 000 et 3,062 000 il y a un an.

Lors des trimestres précédents Orange avait:
Perdu au T1361 0000 clients, avec un gain de 85 000 clients avec un forfait et perte de 446 000 en prépayés.
Gagne au T4 552 000 clients, 232 000 clients avec un forfait et 320 000 en prépayés.
Gagné au T3 317 000 clients, 320 000 clients avec un forfait et -3 000 en prépayés. 
Perdu : au T2, 155 000 clients (1,751 000 nouveaux clients et 1,907 000 résiliations) contre 615 000 clients au T1 (1,697 000 nouveaux clients et 2,312 000 résiliations), mais gagné 86 000 forfaits (-387 000 clients sur le T1) et regagné 27 000 clients en juin. 
Sosh a atteint 1,088 000  (+294 000) sur le dernier trimestre, sur le quatrième trimestre le gain avait été de 254 000.

Les chiffres au 30 juin 2012
Haut débit
Il y a 9,749 000 clients haut débit (ADSL + Fibre Optique + Satellite), soit +378 000 sur un an (4,03%) et +77 000 sur le dernier trimestre (+0,79%). L’estimation est de 44,6% en part de marché et à 24,0% en part de ADSL conquête sur le trimestre.
Open a atteint 2,1 millions (+400 000) et Sosh 367 000 (+157 000) sur le dernier trimestre.
Orange a enregistré 1,751 000 nouveaux clients sur le mobile contre 1,907 000 départs, soit une perte sèche de 155 000.
En ADSL, il y a 9,596 000 clients, soit +314 000 (3,38%) sur un an et +61 000 sur le dernier trimestre (+0,63%).

Téléphonie mobile
Sur le second trimestre, Orange a perdu 155 000 clients (1,751 000 nouveaux clients et 1,907 000 résiliations) contre 615 000 clients au T1 (1,697 000 nouveaux clients et 2,312 000 résiliations), mais gagné 86 000 forfaits (-387 000 clients sur le T1) et regagné 27 000 clients en juin.

Hammett

Re : Parts de marché dans le haut débit et le mobile
« Réponse #3 le: 31 juillet 2013 12:35:26 »
Sur le haut et très haut débit, Orange annonce une prévision de 19,6% de part de conquête sur le trimestre. Avec 41 000 recrutements, cela donne un total de 209 000 nouveaux clients sur le trimestre.
Il reste donc 168 000 clients à repartir. Les prévisions de François04 pour Free donnent 73 000 nouveaux clients. Le reste, soit 95 000, ira-t-il à Bouygues et à SFR ?
Réponses dans quelques semaines.

A noter qu'une fois de plus Orange tire sa réussite commerciale avec la Fibre Optique, Open et Sosh. Par contre, les recrutements nets sur l’ADSL deviennent insignifiants : 7000 sur ce trimestre, après 8000 sur le trimestre précédent. Orange ne donne pas de chiffres, mais il semble donc qu’Orange garde ses clients, mais qu’ils sont de plus en plus nombreux à migrer sur Open ou Sosh.

Coté mobile, Orange annonce que "90% des clients français seraient sur des tarifs établis après l'arrivée fracassante de Free Mobile en janvier 2012, ne laissant plus beaucoup de réajustement à la baisse de ces tarifs à attendre pour 2014".
La part de marché d’Orange est de 36,2%, contre 39,8% avant l’arrivée de Free. En 18 mois, Orange a gagné 580 000 clients avec un forfait et perdu 961 000 clients en prépayés. La perte sèche est de 381 000 clients.


Hammett

Re : Parts de marché dans le haut débit et le mobile
« Réponse #4 le: 31 juillet 2013 12:36:04 »
Free
Les premières estimations commencent à tomber sur les résultats du deuxième trimestre de Free. Là, c’est Morgan Stanley qui s’y colle.

Selon le brooker, Free Mobile aurait recruté 650 000 nouveaux abonnés sur le trimestre. C’est très bon, mais en retrait par rapport aux chiffres habituels. Au total, il y aurait 6,725 000 millions de clients chez Free Mobile. "Le chiffre d'affaires de cette division devrait s'élever à 520 millions d'euros, en nette hausse comparé aux 320 millions d'euros publiés sur la même période en 2012. L'ARPU mobile (revenu moyen par abonné) est attendu en baisse à 14,8 euros en raison d'une légère détérioration du mix client".

Concernant le chiffre d’affaire, celui-ci serait en baisse de 70 millions sur celui du T1 (-24%) qui ressortait à 225 millions d’euros. A confirmer of course, car la baisse serait vraiment importante. La majeure partie du recrutement doit concerner des forfaits à 0/2€.   
 
Dans le fixe, le chiffre d’affaire estime est de 622 millions sur le trimestre, pour 616 millions au premier trimestre 2013 (+0,97%). Sur le premier semestre, ce serait un chiffre d’affaire de 1 238 millions d'euros contre 1 130 au premier semestre 2012 (+9,6%). Les estimations de François04 pour Free donnent 73 000 nouveaux clients (en prenant le chiffre de Free publié au 31 mars).

Free publiera ses résultats avant le 30 août.

Hammett

Re : Parts de marché dans le haut débit et le mobile
« Réponse #5 le: 31 juillet 2013 12:36:34 »
Virgin Mobile
Le full Mvno vient de présenter son rapport s’activité. Au 31 mars 2013, Virgin revendique 1,729 000 clients, dont 365 000 (21,1%) sont des clients en prépayés et 1,364 000 (78,9%) sont des clients abonnés.
En 2012, le nombre total de clients était de 1,800 000, dont 1,404 000 (78%) abonnés et 396 000 (22%) en prépayés. Sur les douze derniers mois Virgin a perdu 71 000 clients, dont 40 000 abonnés et 31 000 prépayés.
En 2011, le nombre total était de 1,998 000 clients, dont 1,366 000 (68,4%) clients avec un abonnement et 632 000 (31,6%) en prépayés.

En deux ans Virgin a perdu 269 000 clients (13,5%), dont 2 000 (0,1%) clients avec un abonnement et 267 000 (42,2%) clients en prépayés, ce qui fait qu’en proportion, Virgin a plus d’abonnés.       
Virgin ne donne pas de chiffres sur ses clients en quadruple play.     

Sources : Communiqué du 9/1/2013, Rapport d’activité 2012-2013.

Fibre Optique
Orange vient de publier ses résultats pour le second trimestre 2013 et si le recrutement ADSL est plutôt en berne, les recrutements en Fibre Optique ccommencent à prendre de la consistance. Orange compte 239 000 clients en FTTH et revendique 50% de parts de marché sur la technologie FTTH.

En attendant de connaitre les chiffres des autres FAI, rappel des parts de marché sur l'ensemble des technologies très haut débit. Pour l’ARCEP, un client est considéré en très haut débit, lorsque son débit théorique est supérieur à 30 Mbits/s. L'ARCEP comptabilise 1,707 000 clients sur l’ensemble des technologies de fibre optique.
A noter qu'officiellement Free ne donne pas de chiffres, il est donc comptabilisé dans la rubrique Autres.

Numericable compte 993 000 clients, soit 58,2% en parts de marché sur le total de l'ARCEP.
Bouygues Télécom compte 312 000 clients, soit 18,3% en pdm.
Orange compte 206 000 clients, soit 12,1% en pdm.
SFR compte 120 000 clients, soit 7% en pdm.
Autres (la différence entre le total ARCEP et le total opérateur) 76 000 clients pour 4,4% de pdm.

Hammett

Re : Parts de marché dans le haut débit et le mobile
« Réponse #6 le: 31 juillet 2013 12:37:00 »
Quelques chiffres et quelques statistiques (hors résultats financiers) suite à la publication des résultats de France Telecom au 30 juin. Ces chiffres portent sur l’activité Internet et sur l’activité mobile.


* = les chiffres sont exprimés en milliers.

Haut et très haut débit
Il faut noter que trimestre après trimestre le nombre de clients sans abonnement téléphonique progresse. Avec près de 61% à fin juin, soit une progression de 3 points en 6 mois. L’heure est aux économies ! 

Le nombre de clients avec une offre Open est de 3,821 000 et il est en progression de 1,710 000 en douze  mois et de 382 000 sur le trimestre ! La progression est toujours forte, mais en baisse relative par rapport au trimestre précédent. Avec Sosh, c’est le toujours le gros "must" et le moteur de croissance d’Orange. Les offres Open représentent 39,1% des clients avec une connexion internet ! 
   
Le nombre de clients en Fibre Optique (FTTH) est en augmentation constante et commence à avoir un bon rythme de croisière. C’est timide, mais c’est là ! Orange arrive à convertir de plus en plus de clients à cette technologie.  2,113 000 millions de lignes peuvent supporter cette technologie. C’est 786 000 (+59,2%) de plus qu’il y a un an. Au moins, Orange est (semble-t-il) prêt pour le décollage de la Fibre Optique. 

A noter que c’est le second trimestre ou Orange recrute plus en fibre optique qu’en ADSL. Sur le premier semestre, c’est 63 000 clients supplémentaires en fibre optique et 19 000 en ADSL. 
 
Il y a encore 96 000 clients avec une offre en bas débit, c’est une perte de 63 000 (42,3%) clients sur un an. L'extinction du bas débit est proche. 

Logiquement, Orange devrait atteindre le cap des 10 millions de clients avant fin septembre et cela devrait faire l’objet d’une grosse communication.     

Téléphonie mobile
Orange progresse grâce aux forfaits (+244 000) et dépasse le seuil des 20 millions de clients. Par contre sur le prépayé, la baisse n'’est pas enrayée : -363 000 sur le trimestre.

Même chose pour les Mvno du réseau Orange, la baisse est vraiment important. le nombre de clients est au niveau de l'année 2008. Depuis fin 2011, Orange a perdu près de 50% de ses clients Mvno.
Sur le prépayé et les Mvno, l’effet Free est toujours vivace. Ce n'est plus le cas sur les forfaits. 

A noter 1,364 000 millions de clients chez Sosh. C’est une augmentation de 997 000 clients sur les 12 derniers mois. Cette offre représente 6,7% des forfaits et 5,1% du total des clients. C'est beaucoup moins que chez Bouygues, mais c'est une réelle ttendance de fond.   

Source : Communiqué de presse Orange.


Hammett

Re : Parts de marché dans le haut débit et le mobile
« Réponse #7 le: 31 juillet 2013 12:37:34 »
C'est tout pour aujourd'hui ;)  :'(

Hammett

Re : Parts de marché dans le haut débit et le mobile
« Réponse #8 le: 02 août 2013 07:16:10 »
Il y a quelques semaines, la Commission Européenne a fait perquisionner les bureaux d’Orange, mais également ceux de Deutsche Telekom et de Telefonica.
Pourquoi ? Cela remonte au conflit entre Orange et Cogent en 2011. La Commission  s'était auto-saisie du dossier et recherche depuis des preuves de distorsion de concurrence. Des "inspections" constituent une première étape en cas de soupçon de pratiques contraires aux règles de la concurrence, et ne préjugent pas de la culpabilité des entreprises en cause ni de l’issue de l’enquête.

Interrogé par Le Figaro (11/07), Orange déclare : "Orange coopère pleinement avec les agents de la Commission européenne et à ce stade les pratiques d'Orange ne sont pas incriminées (...) Nous envisageons donc sereinement les suites de cette affaire, dont l‘Autorité de la concurrence nous a donné raison".

L'avis de l'Autorité de la Concurrence
Au mois de septembre (Zdnet, 09/2012) dernier,  l'Autorité de la Concurrence avait donné raison en grande partie à Orange dans le conflit qui l’opposait à Cogent. 
L’avis autorisait Orange à demander une rémunération en échange de l'ouverture de capacités de «peering» supplémentaires. L’asymétrie des échanges étant devenue importante : un trafic entrant jusqu’à 13 fois supérieur au trafic sortant. Suite à cette décision, Cogent s'était tourné vers la Commission Européenne, mais sans aller plus loin. Depuis d’autres problèmes de peering sont apparus !

Le peering et Orange
Au sujet de Youtube, ceux entre Orange et Google semblent normalisés depuis de nombreux mois, comme le  rappelait Stéphane Richard lors d’un interview au Figaro (04/2012) : "les relations avec les géants de l’Internet évoluent positivement. Avant, ils nous disaient: à vous les investissements, à nous les profits. Maintenant, ils acceptent de nous payer pour une meilleure qualité de service du réseau. Déjà la moitié du trafic Internet entrant sur le réseau Orange et venant principalement des États-Unis est monétisée".

Le peering et Free
Par contre les problèmes de peering entre Free et Google (pour YouTube) ne sont toujours pas résolus :  "Dans un certain nombre de cas, Google utilise très fortement nos réseaux, sans rémunérer le surplus de trafic. Donc en face de ça, on peut se retrouver dans des situations dans lesquelles le débit sur YouTube est réduit (...) Nous sommes toujours en discussion, en guerre.". (Europe1, 25/06).

Il y a une dizaine de jours, L’ARCEP a clôturé son enquête administrative lancée en novembre 2012 sur le bridage de Free envers YouTube (Zdnet, 12/2012). Cela faisait suite à une plainte de l’UFC Que Choisir.
L’ARCEP n’a pas constaté de pratique discriminatoires de la part de Free : 
"L'enquête n'a pas fait apparaître de pratiques de gestion du trafic par Free sur son réseau différenciant les conditions d'acheminement des contenus selon leur nature, leur origine, leur destination ou encore le type de protocole utilisé".
Toutefois, l’ARCEP note que Free dimensionne mal ses interconnexions avec l'extérieur : "les capacités d'interconnexion et d'acheminement de trafic de données de Free sont congestionnées aux heures de pointe". 
 
De futurs développements ?
Parallèlement (Les Echos, 10/07), le Conseil d’Etat vient d’autoriser l’ARCEP à collecter des informations sur les relations qu’entretiennent les opérateurs - français et étrangers (lorsque leur activité impacte sérieusement les internautes français)  - avec les géants du Net tels que Google, Amazon, Apple et Facebook. Cela devrait permettre d’y voir plus clair sur le peering et d’essayer de déterminer qui doit payer qui/quoi pour acheminer les données. Certains blocages actuels pouvant remettre partiellement en cause la Neutralité du Net.

L’essor de la vidéo en ligne et des services va certainement obliger aussi à avoir plus de transparence financière sur l’activité de peering. Le trafic internet est en train de passer d’une économie de troc à une économie marchande. Bref, il devrait y avoir encore de nombreux développements tant au niveau européen qu'au niveau national.

Hammett

Re : Parts de marché dans le haut débit et le mobile
« Réponse #9 le: 05 août 2013 07:01:28 »
Après une année d’atermoiements, Vivendi va commencer à vendre. Ce sont Maroc Telecom et Activision sa filiale jeux qui ouvrent le bal. Le tout pourrait lui rapporter 10,6 milliards d’euros. Que va-t-il faire de ce cash ? Le distribuer aux actionnaires ? Se désendetter ? Faire des acquisitions dans l’industrie du divertissement, Vivendi se recentrant sur cette activité avec Canal+ et Universal Music.
Et quel va être le sort de SFR ?

SFR
Le sort de SFR n’est pas réglé. L’opérateur au carré rouge prendrait petit à petit son autonomie pour aller jusqu'à une introduction en bourse en 2014. C’est en tout cas, ce que déclarait Stéphane Roussel le pédégé de l’opérateur lors du forum des télécoms et du net (Les Echos, 11/06) : "le changement de gouvernance chez SFR a été motivé par la perspective d’une mise en Bourse si les conditions de marchés le permettent". Toutefois le prix demandé est assez élevé : entre 12 et 13 milliards d’euros.
Est-ce pour préparer un rapprochement avec Numéricable (qui prépare également une introduction en Bourse) ou le rachat par un riche opérateur étranger ?

Maroc Telecom
Ca y est ! Plus d’un an après l’avoir annoncé, Vivendi devrait vendre pour la fin de l’année sa participation de 53% dans Maroc Télécom au groupe de Dubai Etisalat. Cela pourrait lui rapporter 4,2 milliards d’euros et cette somme serait utilisée pour désendetter le groupe Vivendi et ainsi faire remonter le cours de l’action.
Vivendi souhaite également vendre GVT, sa filiale brésilienne et lancer le processus d’introduction en bourse de SFR. 

Activision
Les ventes s’accélèrent pour Vivendi ! Après la vente de Maroc Télécom pour 4,2 milliards d’euros, voici qu’est annoncé la vente d’Activision (la filiale jeux du groupe) pour 6,2 milliards d’euros. Vivendi va garder 12% du capital pour une période de 15 mois.   
Avec les deux cessions de Maroc et d'Activision (soit 10,4 milliards d'euros), Vivendi va quasiment effacer sa dette nette (13,2 milliards d'euros à fin mars 2013).

Selon La Tribune (26/07) : "Il est question de loger (sur Universal Music ) avec Canal Plus dans un véhicule boursier dédié aux contenus, tandis que Vivendi opérerait une scission de SFR. Le sort de GVT, le fournisseur d'accès Internet brésilien en forte croissance, n'est pas réglé, Vivendi n'ayant pas obtenu un prix suffisant à ce jour".

Hammett

Re : Parts de marché dans le haut débit et le mobile
« Réponse #10 le: 06 août 2013 07:12:18 »
L’ARCEP vient de publier son tableau de bord (données provisoires) sur la téléphonie mobile pour le deuxième trimestre 2013. Au-delà des chiffres sur la consommation voix et data, cela permet de dégager quelques tendances sur le marché du mobile.

Marché professionnels et particuliers en Métropole et DOM-TOM : généralités
Au niveau national (Métropole + DOM-TOM), il faut noter (tableau 1.1) une augmentation du parc total actif de 975 000 clients (1 client = 1 ligne mobile) sur le trimestre, ce qui porte le total à 74,779 000 millions. Apres une augmentation de  429 000 clients sur le premier trimestre 2013 et de 742 000 pour le deuxième trimestre 2012.

Toujours au niveau national, le prépayé est négatif de 680 000 clients à 16,639 000 millions, alors qu’il avait perdu 925 000 au T1 2013 et perdu 437 000 au T2 2013. Le parc total augmente de 6,0% sur un an (entre juin 23013 et juin 2012) contre 5,9% au T2 (entre juin 2012 et juin 2011).

Professionnels et particuliers en Métropole : généralités
39% des abonnements sont désormais libres d'engagement (tableau 2.1), contre 36% au T1 2013 et 27% au T2 2012. En douze mois, le nombre de personnes sans engagement est ainsi de 13,5 millions à 22,3 millions. Free Mobile, mais aussi Sosh, B&You et Red sont passés par là.

Le nombre de numéros mobiles portés est de 1,405 000 (Tableau 2.2) au lieu de 1,851 000 pour le T1 2013 et de 1,343 000 lors du T2 2012.

Le taux de résiliation (tableau 2.2) pour les forfaits est en baisse et retrouve son niveau moyen de 2011. Il est de 4,5% au lieu de 5,3 au T1 2013 et de 5,0 au T2 2012. Par contre, pour ce qui concerne le prépayé, ce taux est de 17,4% au lieu de 18,1% au T1 2013 et 18,2% au T2 2012.   

Professionnels et particuliers en Métropole : les opérateurs
64, 251 000 millions clients ont souscrit à un service mobile (tableau 2.2) auprès de l’un des quatre opérateurs de réseaux mobiles métropolitains (Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange France et SFR), soit une augmentation de 950 000 (1,5%) sur le trimestre au lieu de +489 000 (+0,8%) sur le T1 2013 et de 695 000 (1,2%) au T2 2012.

Les forfaits représentent 52,997 000 millions de clients (tableau 2.2), soit une augmentation de 949 000(+1,5%) sur le trimestre au lieu de +489 000 (+3,0%) sur le T1 2013 et de 695 000 sur le T2 2012. Le prépayé représente 11,254 000 millions de clients soit une baisse de 739 000 (-6,2%) sur le trimestre au lieu d’une baisse de 837 000 (-6,5%) sur le T1 2013 et d’une baisse de 554 000 (-4,1%) au T2 2012.         

Professionnels et particuliers en Métropole : les Mvno
7,862 000 millions de clients ont souscrit à un service mobile auprès d’un Mvno (tableau 2.2), soit une hausse 151 000 (1,9%) sur le trimestre, au lieu d’une hausse de 27 000 (+0,4%) au T1 2013 et de +278 000 (3,7%) au T2 2012. Les Mvno représentent 10,9% du marché total, soit le même chiffre qu'au , et de  11,4% au T2 2012 !   
Les Mvno représentent 44% du marché du prépayé contre 40,3% au T1 2013 et 46,1% au T2 2012.

Alors ?
Le second trimestre 2013 retrouve un bon rythme de croisière après un petit premier trimestre. Les tendances s’amplifient :
- Développement des forfaits sans engagements.
- Les Mvno qui regardent les trains passer : le léger développement des forfaits ne compense pas l'effondrement du prépayé. 
- Les offres de Bouygues Telecom(B&You), Free, Orange (Sosh) et SFR (Red, Joe Mobile), le quadruple play et le M2M tirent le marché.

Hammett

Re : Parts de marché dans le haut débit et le mobile Nouveau
« Réponse #11 le: 07 août 2013 06:59:18 »
La reperise et la suite ici. ;) 
« Modifié: 07 août 2013 07:14:26 par Hammett »