Freenews

Google a annoncé faire une pause dans son projet de bibliothèque numérique (GooglePrint) suite à la levée de boucliers de certains éditeurs.
Durant 3 mois, le scan des documents est suspendu, le temps pour les éditeurs de communiquer à Google une liste d'oeuvres à ne pas scanner.
En effet, Google compte gérer les livres comme les sites web. Sur un site web, il faut que l'éditeur dise explicitement aux robots de google de ne pas scanner certaines pages. Il en sera de même pour les livres, sur Google Print.
Plus d'infos sur ZDNet.

Lien vers la news

daf

[NAT] Bibliothèque numérique : Google fait une pause
« Réponse #1 le: 19 août 2005 08:02:54 »
je ne vois pas le rapport direct avec free, si freenews devient comme presence-pc, pc-inpact, clubic et compagnie, ça va devenir un peu le bordel non ?

Olivier Rosello

[NAT] Bibliothèque numérique : Google fait une pause
« Réponse #2 le: 19 août 2005 08:08:50 »
Freenews a toujours parlé de certains sujets un peu décallé dans sa rubrique divers. Le projet GooglePrint est quelque chose d'énorme et de méconnu, dont les freenautes auront usage une fois qu'il sera dispo.

wyxo

[NAT] Bibliothèque numérique : Google fait une pause
« Réponse #3 le: 19 août 2005 11:08:18 »
Google va peut etre scanné la notice d'utilisation de la freebox ou bien toutes les CGV des freenautes :lol:


k4ne

[NAT] Bibliothèque numérique : Google fait une pause
« Réponse #4 le: 24 août 2005 09:34:48 »
Google : "Donne-moi ta montre, je te dirai l'heure"
Cette façon de faire de la firme US est totalement scandaleuse...
C'est a Google de soliciter les auteurs et non à ceux-ci de faire connaître leurs desiderata...

lol rêve

[NAT] Bibliothèque numérique : Google fait une pause
« Réponse #5 le: 24 août 2005 09:43:49 »
On s'en fou pas mal.

Yoann Ferret

[NAT] Bibliothèque numérique : Google fait une pause
« Réponse #6 le: 24 août 2005 09:54:46 »
Citation de: k4ne
Google : "Donne-moi ta montre, je te dirai l'heure"
Cette façon de faire de la firme US est totalement scandaleuse...
C'est a Google de soliciter les auteurs et non à ceux-ci de faire connaître leurs desiderata...
dans ce cas ça ne peut pas fonctionner... Google ne peut pas solliciter tous les auteurs de tous les livres existants ! faut dire aussi que ces abrutis de dirigeants ont eu l'idée stupide de critiquer le projet Google Print sous prétexte que "Google c'est américain" alors que le projet se veut justement universel... mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué??