Freenews

Le Médiateur des télécoms a rendu le bilan de son activité pour 2017. Free s’y distingue avec un « très faible taux d’acceptation » des avis rendus. Conçu pour régler les conflits entre l’opérateur et son client, dans le cas où le...

Lire l'article

ninjaw

Un article bien incomplet ! que se passe t'il en cas de refus ? Quel impact ? pourquoi ? que doit on en déduire ?
Je dis ca parce que connaissant free ca serait pas étonnant qu'il y ait une bonne raison, et surtout que free conteste les decisions du médiateur.
Enfin très faible... heu on est proche du 3/4, ce n'est ni faible ni tres faible

Captain Bumper

Un article bien incomplet ! que se passe t'il en cas de refus ? Quel impact ? pourquoi ? que doit on en déduire ?
Je dis ca parce que connaissant free ca serait pas étonnant qu'il y ait une bonne raison, et surtout que free conteste les decisions du médiateur.

Une "bonne raison"?! Une bonne raison qui serait systématiquement vue par Free et pas par tous ses concurrents qui eux acceptent en moyenne près de 40% d'avis en plus?! La théorie du complot en somme! Free serait donc le seul à identifier cette bonne raison qui conduit au refus de l'avis mais ses concurrents (qui statistiquement ne doivent pas avoir de différences significatives dans les types de conflits, ni dans le contenu des avis qui leur sont soumis) eux n'ont pas les moyens de l'identifier et donc acceptent plus d'avis?!

Ne serait-ce tout simplement pas parce que Free est un mauvais coucheur qui ne veut rien lâcher même quand il est en tord, et en comptant sur le découragement des clients? À un moment faut arrêter d'être un fanboy aveugle et de mauvaise foi!

Enfin très faible... heu on est proche du 3/4, ce n'est ni faible ni tres faible

Si, c'est très faible! Quand tu fais presque un tiers de moins que tes concurrents qui se tiennent dans un mouchoir de poche, c'est très faible. Sur un marché identique pour tous, ce n'est pas normal de faire -30% que la moyenne de tes concurrents!

ninjaw

Une "bonne raison"?! Une bonne raison qui serait systématiquement vue par Free et pas par tous ses concurrents qui eux acceptent en moyenne près de 40% d'avis en plus?! La théorie du complot en somme! Free serait donc le seul à identifier cette bonne raison qui conduit au refus de l'avis mais ses concurrents (qui statistiquement ne doivent pas avoir de différences significatives dans les types de conflits, ni dans le contenu des avis qui leur sont soumis) eux n'ont pas les moyens de l'identifier et donc acceptent plus d'avis?!
Ne serait-ce tout simplement pas parce que Free est un mauvais coucheur qui ne veut rien lâcher même quand il est en tord, et en comptant sur le découragement des clients? À un moment faut arrêter d'être un fanboy aveugle et de mauvaise foi!

Oh la vache une theorie du complot ? Fanboy ? Tu m'as en effet l'air d'un beau credule americain chretien pour avaler une info aussi denuée d'explications sans se poser aucune questions !  Si on en croit ton explication ridicule, tous les combats de free jusqu'à present, et ils sont nombreux c'était de la merde ? Prenons au hasard la liberté de partage de ses enregistrements TV, qui dépasse même notre pays, pour toi c'est pas un combat mené seul par Free, c'est une théorie du complot ?

Ah il faut quand même bien mal connaitre free pour être aussi crédule.


Yoann Ferret

Un article bien incomplet ! que se passe t'il en cas de refus ?
Si aucune solution n'est trouvée à l'amiable, libre au consommateur de recourir à la justice, par exemple. Ce n'est plus du ressort du Médiateur, ensuite.

Enfin, si, le taux est très faible au regard de ce qui se fait chez tous les autres opérateurs : c'est important de contextualiser pour comprendre. Il est rare qu'un opérateur refuse les avis du Médiateur, encore plus qu'il en refuse BEAUCOUP.

Raistlin

Tu m'as en effet l'air d'un beau credule americain chrétien

Je suppose que tu fais allusion aux électeurs de Trump (ou de Bush junior à propos de la guerre en Irak ?) ? Mais dans tous les cas je ne vois pas le rapport ?

ninjaw

Si aucune solution n'est trouvée à l'amiable, libre au consommateur de recourir à la justice, par exemple. Ce n'est plus du ressort du Médiateur, ensuite.
Enfin, si, le taux est très faible au regard de ce qui se fait chez tous les autres opérateurs : c'est important de contextualiser pour comprendre. Il est rare qu'un opérateur refuse les avis du Médiateur, encore plus qu'il en refuse BEAUCOUP.

Merci ! Bon ben c'est plus clair, si Free se permet de croire en ses réussites en justice, c'est je pense probablement réfléchi.


ninjaw

Je suppose que tu fais allusion aux électeurs de Trump (ou de Bush junior à propos de la guerre en Irak ?) ? Mais dans tous les cas je ne vois pas le rapport ?

Je suis d'accord avec toi, les theories du complot sont fortement hors sujet, mais ce n'est pas moi qui suit parti sur cette voie incongrue.