Freenews

Le groupe Iliad (Free) doit présenter ses résultats pour la première partie de l'année 2013, ce matin lors d'une conférence avec ses actionnaires. Pourtant, les principaux chiffres à retenir ont été publiés dès vendredi soir par l'opérateur...

Lire l'intégralité de la news

jisse44

Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #1 le: 02 septembre 2013 09:01:08 »
Eh bien, y'en a qui doivent regretter d'avoir diversifié l'activité de BTP....

OhMonBato

Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #2 le: 02 septembre 2013 09:22:22 »
La progression du nombre d'abonnés est remarquable, maintenant comparer les résultats financiers d'aujourd'hui avec ceux d'il y a un an... au moment où Free Mobile débutait, je ne suis pas certain  que ce soit très parlant, mais comme c'est la norme de comparer avec la même période de l'année précédente on devra s'en satisfaire.
Pas un mot de Free sur l'ARPU dans le mobile, mais vu l'augmentation de la proportion d'abonnés à 0 ou 2 euros, on peut penser que c'est plutôt en pente descendante. Si c'était montant ils l'auraient claironné comme ils le font pour le fixe.
Tous ces abonnés 2 euros, du moins une grande partie d'entre c'est pour de la téléphonie 2G, uniquement 2G et donc uniquement itinérance Orange. Si leur nombre augmente, ce que Free gagne peut être en data passant un peu plus sur son réseau est peut être atténué par ce itinérance voix en augmentation constante. C'est aussi à partir de juillet que la T.A baisse si je ne dis pas de bêtise, la rentabilité va donc diminuer, d'ailleurs le communiqué de Free l'annonce clairement.

A part ça, si je peux me permettre une remarque sur l'article, il est bien question de recrutement sur le deuxième trimestre, par contre les chiffres financiers sont donnés à priori pour le semestre et sauf erreur de ma part ce n'est pas précisé dans l'article( à part en tout début où on parle de "résultats pour la première partie de l'année" mais vu l'évocation du recrutement sur un trimestre, ça me semble un peu "confusionnant") ;)

fabfree

Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #3 le: 02 septembre 2013 10:03:53 »
Moi, je ne m'inquiète pas sur l'ARPU, ce n'est qu'un indicateur qui ne semble pas affoler Free qui continue à faire de la pub pour le forfait 2€. Cela signifie qu'ils y ont un intérêt évident.
« Modifié: 02 septembre 2013 11:25:31 par fabfree »


OhMonBato

Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #4 le: 02 septembre 2013 10:36:49 »
Ben puisque cet intérêt te semble évident, ce serait sympa d'éclairer ma lanterne parce que moi je sèche. Pour moi le coût d'un réseau est plus ou moins le même pour tous les opérateurs, quels que soient les forfaits qu'on vende ensuite. Donc autant privilégier les forfaits qui rapportent le plus pour mieux amortir ce coût de réseau non ?
J'avoue avoir toujours du mal à comprendre le coup du forfait 2 euros, c'est une aubaine évidente pour les consommateurs, mais est-ce que Free avait envisagé un tel engouement pour ce forfait par rapport au forfait 20 euros ? Et avec le prix de la T.A qui baisse, ça risque de ne pas arranger les choses.
L'ARPU est justement important parce que si tu as des millions d'abonnés et qu'ils te rapportent chacun des queues de cerise, je suis pas convaincu que ce soit très intéressant. D'ailleurs Free se félicite (à juste titre) que cet ARPU augmente sur le fixe, mais est d'une discrétion de violette concernant celui du mobile.

jisse44

Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #5 le: 02 septembre 2013 10:45:18 »
Pour vous éclairer sur le pourquoi/comment, d'après le communiqué de presse:

"Depuis décembre 2012 et l’enrichissement du forfait mobile à 2€/mois, le Groupe a accéléré sa conquête d’abonnés sur les utilisateurs ayant une consommation modérée (forfait mobile à 2€/mois)"

puis ensuite

"La marge brute de l’activité mobile augmente grâce notamment à l’utilisation des fréquences 900MHz dans les zones denses et à l’extension de la couverture du réseau Free Mobile. Il est important de souligner qu’au cours de cette période la marge brute de l’activité mobile a bénéficié d’une asymétrie des terminaisons d’appels.
Depuis le 1er juillet 2013, la marge brute de cette activité ne bénéficiera plus de cet effet, ce qui pèsera sur la rentabilité"
« Modifié: 02 septembre 2013 10:47:56 par jisse44 »

doppel

Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #6 le: 02 septembre 2013 10:47:29 »
Je pense que l'interet est multiple, de mon côté je vois :
Le nombre d'abonné, chiffre interressant à mettre en avant et que permet d'approcher les objectifs de part de marché fixé.
L'espérance que pour gagner quelques euros, l'abonné mobile devienne aussi un abonné fixe
Les 2/0€ ne sont pas forcement si mauvais en terme d'ARPU, beaucoup ne sont que appelé, d'autre prennent les options X/Y...Etc. même si bien sur cela ne vaut pas un full avec dépassement ;)


squirrel

Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #7 le: 02 septembre 2013 10:49:52 »
@ohmonbato : que vas-tu dire au sujet de l'ARPU quand free mobile va annoncer ce soir les appels illimités pour le forfait à 2€ ?

OhMonBato

Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #8 le: 02 septembre 2013 11:28:50 »
Je me poserais encore plus de questions, mais comme je suis moins accroc que toi aux légendes diverses et variées j'avoue que ça m'en touche une sans faire bouger l'autre.

fabfree

Re : Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #9 le: 02 septembre 2013 11:37:17 »
Ben puisque cet intérêt te semble évident, ce serait sympa d'éclairer ma lanterne parce que moi je sèche.

Ces abonnés représentent des revenus futurs, car ce seront, en général, des clients reconnaissants. Tu dois connaître cet adage, il est plus facile de garder un client que d'en avoir un nouveau.

Imagine maintenant qu'une proportion de ces abonnés, notamment ceux qui ont un téléphone 2G, décident d'acheter leur prochain smartphone chez Free pour bénéficier d'un peu de DATA!

squirrel

Re : Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #10 le: 02 septembre 2013 11:50:42 »
Je me poserais encore plus de questions, mais comme je suis moins accroc que toi aux légendes diverses et variées j'avoue que ça m'en touche une sans faire bouger l'autre.

Il y a croire aux légendes d'un côté et, de l'autre, prendre tout pour argent comptant.
J'ai choisis mon camp et te laisse à tes certitudes.

OhMonBato

Re : Re : Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #11 le: 02 septembre 2013 12:09:08 »
Ces abonnés représentent des revenus futurs, car ce seront, en général, des clients reconnaissants. Tu dois connaître cet adage, il est plus facile de garder un client que d'en avoir un nouveau.

Imagine maintenant qu'une proportion de ces abonnés, notamment ceux qui ont un téléphone 2G, décident d'acheter leur prochain smartphone chez Free pour bénéficier d'un peu de DATA!

Pas faux certes, mais pari risqué non ? Si ton hypothèse est valable on peut aussi imaginer que ceux qui voudront passer à la Data ne passent pas par la case 3G mais sautent directement à la 4G et si j'en crois l'article de Freenews sur relatif à l'intervention de M.Lombardini ce matin, la 4G ce n'est pas pour demain chez Free. C'est certes de bonne guerre de dire que la concurrence propose du vent avec la 4G mais on verra en fin d'année quelle sera la tendance. Je me trompe peut être mais j'ai l'impression que Free rencontre des difficultés plus importantes qu'ils ne l'avaient imaginé au départ, tant sur le déploiement de leur réseau, que sur le choix du forfait préféré des consommateurs. Trop tôt pour en tirer toute conclusion définitive mais je les vois victimes d'un succès indéniable en terme de nombre d'abonnés mais moins rentable qu'espéré.

squirrel

Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #12 le: 02 septembre 2013 12:14:14 »
je pensais être le seul à m'intéresser aux légendes.... 8)

benji74

Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #13 le: 02 septembre 2013 12:15:10 »
Vive Free  :D dommage qu'ils ont pas mis la fibre à Annecy, bon y a déjà les antennes 4G free sur le bassin Annécien c'est pas mal mais pas active  :(


Arnaut78

Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #14 le: 02 septembre 2013 12:25:44 »
des sites en papier ou des sites où le matériel 4G y est vraiment installé ?  ;)

benji74

Re : Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #15 le: 02 septembre 2013 12:33:05 »
des sites en papier ou des sites où le matériel 4G y est vraiment installé ?  ;)

Bah l'autre jour y avait un camion blanc à coter d'un immeuble ou il y a 2 antennes sur le toi donc je pense qu'ils étaient pas la pour rien, Annecy est vachement bien couvert en 4G, orange, bientôt bouygues (en octobre) et bientôt (fin j'espère free), il manque juste SFR.

Petit lien ;) :http://www.pcinpact.com/news/80017-free-mobile-a-declare-590-antennes-4g-dans-132-villes-differentes.htm
« Modifié: 02 septembre 2013 12:35:41 par benji74 »

fabfree

Pas faux certes, mais pari risqué non ? Si ton hypothèse est valable on peut aussi imaginer que ceux qui voudront passer à la Data ne passent pas par la case 3G mais sautent directement à la 4G et si j'en crois l'article de Freenews sur relatif à l'intervention de M.Lombardini ce matin, la 4G ce n'est pas pour demain chez Free. C'est certes de bonne guerre de dire que la concurrence propose du vent avec la 4G mais on verra en fin d'année quelle sera la tendance. Je me trompe peut être mais j'ai l'impression que Free rencontre des difficultés plus importantes qu'ils ne l'avaient imaginé au départ, tant sur le déploiement de leur réseau, que sur le choix du forfait préféré des consommateurs. Trop tôt pour en tirer toute conclusion définitive mais je les vois victimes d'un succès indéniable en terme de nombre d'abonnés mais moins rentable qu'espéré.
Tous les choix représentent un risque, et d'une manière générale, je crois que Free prend des risques relativement bien calculé pusiqu'ils ont une stratégie décalée par rapport à leurs concurrents. Ils auraient bien + risqué de marcher dans leur pas comme certains ici s'évertuent à croire que c'est cela qu'ils auraient fallu faire. On ne peut pas gagner une course en partant derrière les autres et en copiant leur stratégie.
Pour la très grande majorité des clients, 2G, 3G ou 4G, cela ne compte pas, ils raisonnent en besoin. Et, si pour son rôle de FAI, Free avait attiré les "geeks", avec l'offre mobile ils cherchent à capturer des non-geeks, et visiblement cela marche.

Dans tout projet, il y a toujours des imprévus, je pense que cela doit être aussi le cas chez Free, mais je suppose aussi que les gestionnaires avaient aussi pris de la marge pour d'éventuels retards et surprises.  Rien de nouveau, aujourd'hui tous les managers intègrent une part d'impondérables dans leurs prévisions. Je n'ai pas l'impression que, peut être à part la résistance sur l'installation d'antennes, cela ait pris une ampleur telle à remettre en cause le projet global. C'est même l'inverse qui semble se dessiner : rappelons-nous toutes les catastrophes qui ont été annoncées ici-même.

JFB75

Re : Re : Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #17 le: 02 septembre 2013 15:12:16 »
Ces abonnés représentent des revenus futurs, car ce seront, en général, des clients reconnaissants. Tu dois connaître cet adage, il est plus facile de garder un client que d'en avoir un nouveau.

Imagine maintenant qu'une proportion de ces abonnés, notamment ceux qui ont un téléphone 2G, décident d'acheter leur prochain smartphone chez Free pour bénéficier d'un peu de DATA!

En principe les utilisateurs du 2€ sont de petits consommateurs, donc
 1- ils passeront en free wi-fi secure quand c'est possible
 2- ils activeront l'option data à 0.99€
 pas besoin de changer de forfaits pour un usage basique.
 Il faut arrêter de croire que les utilisateurs du 2€ n'ont pas de smartphones, beaucoup en ont et préfère gérer leur conso, évidemment çà demande juste un peu de vigilance. Mais quand on n'est pas accro à Facebique, Youtube et autres gloutons de data, tout va bien.

doppel

Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #18 le: 02 septembre 2013 15:56:23 »
Petit exemple perso :

Ma femme est dans le cas cité par JFB75 (au départ...) un peu de téléphonie, un peu de sms et pour internet wifi uniquement.
Mais elle fait partie des gens qui passerait bien à la data mobile (pour ne pas dire 3G). Cependant, j'avoue que vu mon expérience et surtout mes déboires avec la 3G made in Free mobile, si elle veut vraiment y passer, je ne pense pas que je la basculerais sur Free mais plutôt chez un des concurrents.

JFB75

Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #19 le: 02 septembre 2013 16:38:36 »
Il faut se méfier, à notre époque, à force d'être suréquipé et surconnecté on se crée souvent de faux besoins, pour ne pas dire de vraies dépendances.
Bien pour çà que je reste sur mon usage basique du smartphone avec un 2€

PoilàGratter

Re : Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #20 le: 02 septembre 2013 17:14:09 »
Ben puisque cet intérêt te semble évident, ce serait sympa d'éclairer ma lanterne parce que moi je sèche. Pour moi le coût d'un réseau est plus ou moins le même pour tous les opérateurs, quels que soient les forfaits qu'on vende ensuite. Donc autant privilégier les forfaits qui rapportent le plus pour mieux amortir ce coût de réseau non ?
J'avoue avoir toujours du mal à comprendre le coup du forfait 2 euros, c'est une aubaine évidente pour les consommateurs, mais est-ce que Free avait envisagé un tel engouement pour ce forfait par rapport au forfait 20 euros ? Et avec le prix de la T.A qui baisse, ça risque de ne pas arranger les choses.
L'ARPU est justement important parce que si tu as des millions d'abonnés et qu'ils te rapportent chacun des queues de cerise, je suis pas convaincu que ce soit très intéressant. D'ailleurs Free se félicite (à juste titre) que cet ARPU augmente sur le fixe, mais est d'une discrétion de violette concernant celui du mobile.

Je suis également de l'avis que l'ARPU est essentiel.
Pour l'instant, il semble que freemobile poursuive uniquement une stratégie de conquête de part de marché. Et ça lui réussi bien.

En revanche, le surcroit d'abonné mobile est une nouvelle en demie-teinte, si l'on considère que ces nouveaux abonnés vont accroitre la facture d'itinérance.
En effet, le nombre d'abonné augmente plus vite que le nombre de sites relais-radio, et surtout de cellules radio.

Voici ce que ça donnait avant l'annonce d’aujourd’hui:

Sachant qu'une cellule radio contient un nombre maxi d'abonnés qui envoient et recoivent des appels, nous observons plus finement un rapport arithmétique entre le nombre de cellules radio de l'opérateur et le nombre d'abonnés (en veille et en trafic).
Nota: Le handover (passage d'une cellule à une autre) entre les cellules d'un même site est possible pour un terminal en communication.
Au final, on divise le nombre d'abonnés d'un opérateur par le nombre total de cellules radio de cet opérateur, et bien entendu ce nombre doit être le plus petit possible pour espérer une bonne qualité de service.
Si vous faites l'exercice pour les quatre MNO, vous verrez que ça correspond exactement au classement de la qualité de service et de la couverture dans ce document officiel:

http://www.arcep.fr/uploads/tx_gspublication/rapport-bilan-couverture-QoS-2g-3g-nov2012.pdf

Faisons l'exercice pour le cas Freemobile, puis pour son partenaire O-F:

1) Freemobile:
Hypothèses:
Un abonné Freemobile a le choix entre (voir Cartoradio):
-- Du 2100 MHz, sur trois secteurs, donc 3 cellules radio;
-- Du 900 MHz, sur trois secteurs, donc 3 cellules radio;
Ce qui fait 6 cellules radio/site.

-- Environ 6,1 millions d'abonnés mobiles (mai 2013), dont environ 40% (statistique nationale ARCEP) en "2G only". Donc 2,44 millions que je reporterai sous la couverture d'O-F. Reste 3,66 millions d'abonnés 3G utilisant de temps en temps la couverture du réseau Freemobile.
Pour 2207 sites Freemobile actifs (aout 2013), ça fait donc: 2207 X 6 cellules radio = 13242 cellules radio. Et donc 3,66 millions / 13242 = 276 abonnés en moyenne, par cellule radio Freemobile.


2) O-F:
Hypothèses:
Un abonné O-F a le choix entre (voir Cartoradio):
-- Du 900 MHz 2G, sur trois secteurs, donc 3 cellules radio;
-- Du 900 MHz 3G , sur trois secteurs, donc 3 cellules radio;
-- Du 2100 MHz 3G, sur trois secteurs, donc 3 cellules radio;
-- Du 1800 MHz 2G, sur trois secteurs, donc 3 cellules radio;
(pas pris en compte: Du 800 MHz 4G, sur trois secteurs, donc 3 cellules radio;)
(pas pris en compte: Du 2600 MHz 4G, sur trois secteurs, donc 3 cellules radio;)
Ce qui fait 12 cellules radio/site (sans 4G LTE).

-- Environ 26,8 millions d'abonnés mobiles O-F (avril 2013) + 2,44 millions d'abonnés Freemobile en "2G only" + 2,25 millions d'abonnés MVNO (hypothèse: un tiers du total MVNO) = 31,49 millions d'abonnés divers utilisant la couverture du réseau d'O-F.
Pour environ 19000 sites O-F actifs (aout 2013), ça fait donc: 19000 X 12 cellules radio = 228000 cellules radio. Et donc 31,49 millions d'abonnés / 228000 = 138 abonnés en moyenne, par cellule radio O-F.


3) Hypothèse commune: un abonné Freemobile a le même profil d'usage qu'un abonné O-F (ce qui est vraisemblablement faux).

4) Conclusions
Conclusions provisoires et bâties sur les hypothèses ci-dessus:
  a) Les cellules Freemobile sont chargées environ deux fois plus que celles d'O-F. Selon les lois d'Erlang (pour la voix) et les formules similaires pour la data; Heureusement qu'existe l'itinérance pour les abonnés Freemobile !  ;), et la charge par cellule est l'un des facteurs qui accroit le recours à ce mécanisme d'itinérance.

  b) Cette charge par cellule est l'un des éléments qui a conduit l'ARCEP a classer la qualité de service de Freemobile en quatrième position, et celle d'O-F en première position lors du dernier comparatif officiel: (http://www.arcep.fr/uploads/tx_gspublication/rapport-bilan-couverture-QoS-2g-3g-nov2012.pdf)

 c) Davantage d'abonnés, sans augmenter au moins dans les mêmes proportions le nombre de cellules radio va plomber un peu plus les comptes et retarder la rentabilité de l’entreprise.
« Modifié: 02 septembre 2013 17:17:19 par PoilàGratter »


fabfree

Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #21 le: 02 septembre 2013 17:42:57 »
Ce ne sont que des hypothèses!

Pour rappel, ce qui coûte cher, c'est l'itinérance DATA, or les abonnés 2€ n'en consomment que très peu. Difficile dans ces conditions qu'ils vont augmenter grandement la facture.

Surtout qu'on peut aussi faire d'autres hypothèses, + réalistes et vraisemblables : le prix de base de l'itinérance diminue avec le temps. En effet, Orange a intérêt de rentabiliser son réseau 2G et 3G alors qu'il pouvait prévoir, qu'avec l'arrivée de la 4G, celui-ci allait baisser en charge. Autant encourager Free à l'utiliser davantage, surtout que Free de son côté savait bien que la TA allait diminué.

Autre élément Free a annoncé que l'itinérance avait baissé, je crois que cela correspondait à l'usage du 900MHz permettant une meilleure couverture.

PoilàGratter

Re : Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #22 le: 03 septembre 2013 07:31:05 »
Ce ne sont que des hypothèses!

Pour rappel, ce qui coûte cher, c'est l'itinérance DATA, or les abonnés 2€ n'en consomment que très peu. Difficile dans ces conditions qu'ils vont augmenter grandement la facture.

Surtout qu'on peut aussi faire d'autres hypothèses, + réalistes et vraisemblables : le prix de base de l'itinérance diminue avec le temps. En effet, Orange a intérêt de rentabiliser son réseau 2G et 3G alors qu'il pouvait prévoir, qu'avec l'arrivée de la 4G, celui-ci allait baisser en charge. Autant encourager Free à l'utiliser davantage, surtout que Free de son côté savait bien que la TA allait diminué.

Autre élément Free a annoncé que l'itinérance avait baissé, je crois que cela correspondait à l'usage du 900MHz permettant une meilleure couverture.

"Pour rappel, ce qui coûte cher, c'est l'itinérance DATA, or les abonnés 2€ n'en consomment que très peu. Difficile dans ces conditions qu'ils vont augmenter grandement la facture.":
Que les nouveaux abonnements soient seulement des 2 Euros est aussi une hypothèse  ;)

"le prix de base de l'itinérance diminue avec le temps":
Comment cela peut-il être possible ? Fin 2012, la facture s'établissait à "entre 500 et 700 millions d'Euros, pour 5 millions d'abonnés Freemobile (dans le dernier trimestre) ! http://www.01net.com/editorial/588577/free-verse-500-a-700-millions-deuros-par-an-a-orange/
Or, depuis fin 2012, le nombre de relais-radio Freemobile augmente beaucoup lentement que le nombre d'abonnés ! Et donc la charge par cellule Freemobile, déjà surnuméraire, déborde de plus en plus vers l'itinérance. C'est mathématique.

"Autre élément Free a annoncé que l'itinérance avait baissé, je crois que cela correspondait à l'usage du 900MHz permettant une meilleure couverture.":
Paradoxalement, c'est l'effet contraire: Le 900 MHz ayant une meilleure propagation, notamment indoor, deux cas se présentent:
1) En zones faiblement peuplées: la tentation a été grande pour Freemobile d'augmenter la taille des cellules radio 900 MHz, par rapport à celles en 2100 MHz. Au détriment du débit et de la QoS, puisqu'il faut à la fois de petites cellules et en grand nombre. Dans cette grande cellule 900 MHz, O-F en entrelace plusieurs et un terminal Freemobile ira systématiquement sur une cellule O-F en frange de cellule Freemobile. Avec les années, la QoS des cellules O-F s'est bien rodée, favorisant encore le mécanisme d'itinérance.

2) En zone densément peuplée: l'effet pervers du 900 MHz qui pénètre mieux en indoor fait que le terminal (bien moins puissant que le relais radio) se trouve confronté à un faible signal Freemobile 900, au sein d'une pléthore de cellules O-F qui couvrent mieux. Le terminal fait vite son choix vers le meilleur bilan de liaison uplink/downlink.

Enfin, la charge sous cellules radio O-F est estimée trop chargée; Alors que dire de celle de Freemobile qui est deux fois plus grande !
D'où la course effrénée des opérateurs vers la bande passante 4G LTE, pour soulager la 2G et 3G, ainsi que tenter de répondre à la soif inextinguible d'usage data de la part des abonnés.

fabfree

Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #23 le: 03 septembre 2013 11:27:41 »
Je m'étais mal exprimé: le coût en volume de l'itinérance a dû être négocié pour être dégressif avec le temps, c'est une pratique classique, surtout dans les technos de l'info.
Et, si on en croit les relevés de l'appli, dont j'ai perdu temporairement le nom, le temps passé sur une antenne Free avait augmenté.

La charge par cellule n'augmente pas automatiquement dans les mêmes proportions, cela dépend du profil de consommation des nouveaux abonnés. 

Arnaut78

Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #24 le: 03 septembre 2013 12:10:14 »
L'accord d'itinérance est naturellement dégressif puisque FM est supposé deployer son réseau, a tel point qu'en 2018, celui-ci ne rapportera plus rien à Orange. ;D
Sinon l'appli à laquelle tu fais référence est Free Mobile netstat

Citer
Le graphique peut être lu et interprété de la façon suivante : Au 03/09/2013, les abonnés Free Mobile utilisant l'application Free Mobile NetStat sont connectés à une antenne Free Mobile 38.2% du temps.

Quand un mobile campe sur une cellule, il ne paie pas, pourtant il sera comptabilisé comme étant du temps passé sous couverture Free Mobile si il est attaché à une cellule FM.
Par contre dès que le mobile cherchera à établir une liaison, il y a une très forte probabilité qu'il passe en itinérance Orange parce que les conditions radios pour rester en mode Idle, sont totalement différentes de celles du mode Connected.

En aucun cas tu ne peux t'en servir pour estimer le trafic de l'itinérance ;)

fabfree

Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #25 le: 03 septembre 2013 14:02:17 »
Merci pour rappeler le nom de FreeMobile Netstat, les relevés de l'appli sont dispo là :
http://freemobile.toosurtoo.com/outils/netstat/

Comme on peut le voir, le taux de couverture ou d'utilisation à fait un bon à partir de février. Peut-être que  ce bond ne se convertit pas tout en une utilisation à 100% du réseau FreeMobile, mais (on peut s'autoriser à penser, donc je le fais) cela suggère fortement que le taux d'utilisation n'a pu que augmenter.
Il est donc tout aussi probable que l'itinérance ait baissé aussi.

Arnaut78

Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #26 le: 03 septembre 2013 14:29:08 »

A se demander si tu lis et comprends les propos de tes interlocuteurs. Relis attentivement le post de Poil à Gratter.
L'apport de Février dont tu parles concerne essentiellement le 900 Mhz et le second bond que tu vois ce sont les femtocells.

Un mobile qui campe sur une antenne FM pendant des heures et des heures en mode Idle, c'est bien. Cela rassure visiblement l'oficionados que tu es. Seul problème, quand le mobile va chercher à passer en mode connected pour effectivement faire du trafic, il a de très forte chance de basculer en itinérance Orange, parce que la densité du réseau propre n'est pas encore assez importante.

Seul le trafic est comptabilisé et facturé par Orange à Free Mobile.


fabfree

Re : Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #27 le: 03 septembre 2013 14:57:09 »
A se demander si tu lis et comprends les propos de tes interlocuteurs. Relis attentivement le post de Poil à Gratter.
L'apport de Février dont tu parles concerne essentiellement le 900 Mhz et le second bond que tu vois ce sont les femtocells.

Un mobile qui campe sur une antenne FM pendant des heures et des heures en mode Idle, c'est bien. Cela rassure visiblement l'oficionados que tu es. Seul problème, quand le mobile va chercher à passer en mode connected pour effectivement faire du trafic, il a de très forte chance de basculer en itinérance Orange, parce que la densité du réseau propre n'est pas encore assez importante.

Seul le trafic est comptabilisé et facturé par Orange à Free Mobile.

La discussion de fond est  concerne l'itinérance, sous entendu, son évolution en volume et en coût proportionnellement à l'évolution du nombre d'abonnés et de leur type de forfait.

Avoir rajouté du 900MHz n'a pu qu'augmenter les chances d'accrocher le réseau Free!  Il se trouve que  Free a annoncé qu'il y avait eu une baisse de l'itinérance, ce qui tend à me donner raison.

 Mais si tu veux continuer à penser le contraire, libre à toi.


aegir

Re : Re : Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #28 le: 03 septembre 2013 17:11:29 »
c) Davantage d'abonnés, sans augmenter au moins dans les mêmes proportions le nombre de cellules radio va plomber un peu plus les comptes et retarder la rentabilité de l’entreprise.

Ah ? Vous faites du FUD (comme il y a 2 ans lorsque vous affirmiez que Free serait incapable d'avoir 25% de couverture 3G en janvier 2012) c'est ça ?

Bon, parce que "des comptes plombés et une rentabilité retardée" je veux bien, mais l'activité mobile de Free a dégagé 54 millions de cash sur les 6 premiers mois de l'année, seulement 1 an après son ouverture commerciale. Je pense qu'il y a beaucoup de chef d'entreprise qui aimeraient avoir leurs "comptes plombés et leur rentabilité retardée" au point d'avoir au bout d'un an 54 millions d'EBIT sur le semestre.

Et accessoirement, je pense que même s'ils étaient à zéro d'EBIT sur le mobile, ils s'en foutraient un peu tant que l'activité mobile leur permet de continuer à engranger des abonnés sur le fixe.

Enfin, dépêchez vous de transmettre à l'AMF vos savants calculs démontrant que l'activité Free Mobile ne peut pas être rentable, et que donc ILIAD a publié des comptes falsifiés.



aegir

Re : Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #29 le: 03 septembre 2013 17:29:08 »
Pas un mot de Free sur l'ARPU dans le mobile, mais vu l'augmentation de la proportion d'abonnés à 0 ou 2 euros, on peut penser que c'est plutôt en pente descendante. Si c'était montant ils l'auraient claironné comme ils le font pour le fixe.

T'as le chiffre d'affaire mobile, et t'as le nombre d'abonnés mobiles, et vu que chez Free c'est sans engagement donc qu'il n'y a pas de frais de résiliation,  tu prends ta calculette 4 opérations que t'as eu gratuitement avec ton abonnement Télérama ; et après une simple division tu obtiens à quelques pouillèmes près l'ARPU.

Si Free ne publie pas d'ARPU, c'est probablement parce qu'il n'est pas significatif à cause de l'asymétrie des terminaisons d'appel qui a diminué le 1er janvier dernier et qui a disparu le 1er juillet. Vouloir comparer les ARPU dans les différents résultats trimestriels reviendrait à comparer des choux et des carottes.

PoilàGratter

Ah ? Vous faites du FUD (comme il y a 2 ans lorsque vous affirmiez que Free serait incapable d'avoir 25% de couverture 3G en janvier 2012) c'est ça ?

Bon, parce que "des comptes plombés et une rentabilité retardée" je veux bien, mais l'activité mobile de Free a dégagé 54 millions de cash sur les 6 premiers mois de l'année, seulement 1 an après son ouverture commerciale. Je pense qu'il y a beaucoup de chef d'entreprise qui aimeraient avoir leurs "comptes plombés et leur rentabilité retardée" au point d'avoir au bout d'un an 54 millions d'EBIT sur le semestre.

Et accessoirement, je pense que même s'ils étaient à zéro d'EBIT sur le mobile, ils s'en foutraient un peu tant que l'activité mobile leur permet de continuer à engranger des abonnés sur le fixe.

Enfin, dépêchez vous de transmettre à l'AMF vos savants calculs démontrant que l'activité Free Mobile ne peut pas être rentable, et que donc ILIAD a publié des comptes falsifiés.

Que d'agressivité ...  :(
Est-il possible d'échanger des idées de façon dépassionnée et courtoise ?

1) "(comme il y a 2 ans lorsque vous affirmiez que Free serait incapable d'avoir 25% de couverture 3G en janvier 2012)":
Je ne change pas un mot de ce constat. Il faut distinguer la couverture réglementaire et la couverture effective (dite d'usage).
-- La première suit un protocole de mesure, que vous trouverez sur le site de l'ARCEP), dans des conditions aux antipodes d'un réseau en exploitation. D'où des cellules qui faisaient des km de rayon, etc ... Dans ces conditions, il est même possible de couvrir la France entière avec une poignée de cellules ... qui n'écoulent pas de trafic !

-- La seconde est davantage représentative: c'est l'expérience des abonnés qui utilisent la couverture du réseau. Et là les résultats sont bien différents: Dans, ou à coté de chaque cellule radio Freemobile, il y a en moyenne une dizaine de sites O-F, lesquels possèdent chacun 3 fois plus de cellules radio qu'un site Freemobile.
Donc, dès qu'un terminal reçoit ou envoie un appel, il bascule neuf fois sur dix en itinérance O-F. Ainsi, nous sommes encore très loin des 25% de couverture effective, d'autant plus que le nombre d'abonnés augmente à un rythme plus fort que le nombre de sites Freemobile.

2) Expliquez-moi comment Freemobile peut être rentable avec une facture d'itinérance qui était de 500 à 700 millions d'Euros par an fin 2012 (avec 5 millions d'abonnés), et des abonnés dont une large proportion ont des forfaits à 0 et 2 Euros ?
Quand aux autres, imaginez un abonné Freemobile qui consomme son quota de 3Go de data exclusivement en itinérance; Celle-ci est facturée à Freemobile 7€/Go (et  3 cts la minute de voix). Donc 3 X 7 = 21€ ... pour un abonnement que Freemobile facture 19€ à son abonné.  :o
L'ARPU est l'un des critères de rentablité, et ça n'est pas étonnant qu'il ne soit pas publié.  8)
Pour info, les 3 concurrents MNO de Freemobile ont vu leur premier centime de bénéfice 6 à 8 ans après leurs ouvertures commerciales respectives. Il est vrai qu'il avaient investi massivement au début ...

Pour l'instant, Freemobile semble suivre une stratégie de conquête de part de marché, et ça lui réussi bien. Mais c'est évidemment au détriment de la rentabilité.
« Modifié: 04 septembre 2013 07:07:33 par PoilàGratter »

Hammett

Pour l'instant, Freemobile semble suivre une stratégie de conquête de part de marché, et ça lui réussi bien. Mais c'est évidemment au détriment de la rentabilité.

L'objectif lorsque l'on est dernier rentrant (Free ou Schmoldu, c'est pareil) c'est d'atteindre rapidement une taille critique. Et c'est d'autant plus confortable lorsqu'il existe déjà une grosse base de clients. La rentabilité de Free Mobile est assurée via la rentabilité dans le fixe.
C'est une option valable à court terme, mais le modèle peut s'épuiser sur une plus longue période, si la source des recrutements s'arrête et que la migration de ses clients vers des offres plus coûteuses n'est pas au rendez-vous. 

C'est un peu la stratégie du doigt mouillé. Mais cela peut marcher...
Bref, il va se passer un certain temps avant que les revenus de Free Mobile finance les dépenses de Free Mobile.
« Modifié: 04 septembre 2013 07:16:30 par Hammett »

PoilàGratter

Re : Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #32 le: 04 septembre 2013 07:13:08 »
Merci pour rappeler le nom de FreeMobile Netstat, les relevés de l'appli sont dispo là :
http://freemobile.toosurtoo.com/outils/netstat/

Comme on peut le voir, le taux de couverture ou d'utilisation à fait un bon à partir de février. Peut-être que  ce bond ne se convertit pas tout en une utilisation à 100% du réseau FreeMobile, mais (on peut s'autoriser à penser, donc je le fais) cela suggère fortement que le taux d'utilisation n'a pu que augmenter.
Il est donc tout aussi probable que l'itinérance ait baissé aussi.

Les outils "Netstat" et "Sensorly", pour ne citer qu'eux, représentent des taux qui ne distinguent pas le mode "idle" et le mode "trafic". De plus ce sont des statistiques personnelles et en aucun cas nationales.
-- Si votre terminal Freemobile reste en veille un mois durant synchronisé sur une cellule Freemobile, en déduisez-vous que la couverture Freemobile est de 100% ?
-- Pour votre terminal Freemobile "2G only", qui est donc exclusivement sous couverture O-F, diriez-vous que la couverture Freemobile est de 0% ?

PoilàGratter

L'objectif lorsque l'on est dernier rentrant (Free ou Schmoldu, c'est pareil) c'est d'atteindre rapidement une taille critique. Et c'est d'autant plus confortable lorsqu'il existe déjà une grosse base de clients. La rentabilité de Free Mobile est assurée via la rentabilité dans le fixe.
C'est une option valable à court terme, mais le modèle peut s'épuiser sur une plus longue période, si la source des recrutements s'arrêtent et que la migration de ses clients vers des offres plus coûteuses n'est pas au rendez-vous. 

C'est un peu la stratégie du doigt mouillé. Mais cela peut marcher...
Bref, il va se passer un certain temps avant que les revenus de Free Mobile finance les dépenses de Free Mobile.

Vous avez d'autant plus raison qu'il est écrit en toute lettre dans l'acte de candidature de Freemobile (2009) que le fixe financera le mobile pendant plusieurs années.

OhMonBato

Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #34 le: 04 septembre 2013 08:53:44 »
En tout cas ces bonnes nouvelles pour Free n'auront pas été inutiles pour tout le monde, le cours de l'action atteint un record en début de semaine et Xavier Niel cède d'un coup 3% du capital "à titre privé", 320 millions d'euros dans la poche, bravo l'artiste.


fabfree


2) Expliquez-moi comment Freemobile peut être rentable avec une facture d'itinérance qui était de 500 à 700 millions d'Euros par an fin 2012 (avec 5 millions d'abonnés), et des abonnés dont une large proportion ont des forfaits à 0 et 2 Euros ?
Quand aux autres, imaginez un abonné Freemobile qui consomme son quota de 3Go de data exclusivement en itinérance; Celle-ci est facturée à Freemobile 7€/Go (et  3 cts la minute de voix). Donc 3 X 7 = 21€ ... pour un abonnement que Freemobile facture 19€ à son abonné.  :o
L'ARPU est l'un des critères de rentablité, et ça n'est pas étonnant qu'il ne soit pas publié.  8)
Pour info, les 3 concurrents MNO de Freemobile ont vu leur premier centime de bénéfice 6 à 8 ans après leurs ouvertures commerciales respectives. Il est vrai qu'il avaient investi massivement au début ...

Pour l'instant, Freemobile semble suivre une stratégie de conquête de part de marché, et ça lui réussi bien. Mais c'est évidemment au détriment de la rentabilité.
Merci pour ces infos.
Mais d'où tiens-tu ces chiffres? Un lien? un document?

Concernant l'ARPU, si comme tu le soulignes les MVNO et, d'ailleurs aussi les autres opérateurs, ont mis plusieurs années à atteindre un seuil de rentabilité, cela ne serait absolument pas pénalisant pour Free de le publier.

fabfree

Re : Re : Re : Free : 6,79M d'abonnés mobiles et 5,38M d'abonnés fixes
« Réponse #36 le: 04 septembre 2013 10:06:59 »
Les outils "Netstat" et "Sensorly", pour ne citer qu'eux, représentent des taux qui ne distinguent pas le mode "idle" et le mode "trafic". De plus ce sont des statistiques personnelles et en aucun cas nationales.
-- Si votre terminal Freemobile reste en veille un mois durant synchronisé sur une cellule Freemobile, en déduisez-vous que la couverture Freemobile est de 100% ?
-- Pour votre terminal Freemobile "2G only", qui est donc exclusivement sous couverture O-F, diriez-vous que la couverture Freemobile est de 0% ?
Comme toute mesure, on peut l'interpréter de plusieurs façons, et il n'y a aucun appareil de mesures, même un simple mètre, qui donne une mesure exacte, cela n'existe pas.
Ce qui compte, c'est l'évolution de la mesure dans des conditions équivalentes et dans le cas présent, à moins d'être persuadé d'un complot, les relevés montrent un clair accroissement de la couverture de FreeMobile.
Dans ces conditions, il n'est pas totalement idiot de supputer qu'il y ait plus de connexions réussies au réseau freemobile, et que par conséquent la part du flux en itinérance soit en baisse.

aegir

Que d'agressivité ...  :(

Aucune agressivité, seulement du constat.

13 janvier 2012
http://forum.freenews.fr/index.php/topic,75024.msg928732.html#msg928732
Citation de: PoilàGratter
Citation de: eric12
Toujours pas de réponse a une question qui revient pourtant souvent, les offres sont elle accessible avec un téléphone uniquement 2G ?
A mon sens, non, même sous itinérance 2G Orange-France. Si c'était le cas, vous ne pourriez utiliser alors que le réseau Orange-France 2G et jamais la couverture Free Mobile (qui est 3G only) !!!

De plus, les téléphone 2G only sont généralement anciens, et utilisent des cartes SIM alimentées en 5 volts. Les cartes SIM actuelles sont toutes en alimentées en 3 volts.

Il existe une bonne centaine de "profils électriques" de cartes SIM depuis 1989, ainsi que des mémoires associés de tailles différentes, et il y a de nombreux cas d'incompatibilités physiques Mobile-SIM.

Pour être serein, le plus simple dans votre cas est d'acquérir (neuf ou d'occasion), un mobile 2G/3G d'entrée de gamme.

Donc toujours la même technique noyer l'interlocuteur avec du jargon technique  "moi je m'y connais, attention il y a du 3V et du 5Volts !" pour ensuite FUDer (faire peur et faire douter) : « Non, vous ne pourrez pas vous abonner chez Free Mobile avec votre vieux téléphone 2G » ; ce qui était un mensonge délibéré, puisque dès l'obtention de la licence 3G de Free, l'Itinérance 2G était garantie. Et faire croire que la tension d'alimentation de la SIM change quelque chose, c'est du dénigrement, ou tout au mieux de l'ignorance crasse.

25 octobre 2011
http://www.universfreebox.com/article/15306/Free-Mobile-pourrait-atteindre-une-couverture-de-27-des-novembre
Citer
="PoilàGratter"
Citation de: JD
- Selon le journaliste F.Sorel, la couverture de 27% sera atteinte au 1er novembre. 
Et d'après les informations officielles, issues de sites officiels ?
Ca éviterait d'utiliser le conditionnel.

Toujours la même technique : Faire peur et faire douter (FUD).

17 janvier 2012
Citation de: PoilàGratter
Orange-France –pour ne citer qu’eux— couvre 98% de la population française métropolitaine avec environ 18.000 sites relais-radio 3G.
Free Mobile déclare couvrir 30% de la même population avec environ 1600 sites relais-radio.
Pas besoin d’être fort en mathématiques pour comprendre qu’on ne parle pas tout à fait de la même chose.
L’ARCEP a validé que Free Mobile couvrait au moins 27%, dans les conditions de mesure suivantes :
http://www.arcep.fr/fileadmin/reprise/dossiers/mobile/couverture-mobile-methodologie.pdf
Au moment de l’audit, le réseau ne possédant aucun client, il suffit de faire émettre le NodeB (relais-radio 3G) au maximum de sa puissance pour couvrir une vaste zone. Evidemment, après l’audit, il faut revenir à une configuration qui autorise des vrais clients et en simultané, alors le rayon de cellule retrouve des valeurs « normales ».
C.Q.F.D.

Toujours et encore la même technique : Des références et quelques termes techniques afin de troubler le lecteur, afin une fois de plus d'instiller la peur et le doute "non, en fait les chiffres de couvertures de Free sont bidons".

Double mensonge, puisqu'on a su après vérifications de l'ARCEP et de l'ANFR que les chiffres de couverture étaient exact ; et surtout grossier mensonge en voulant fdaire comparer à coups de règle de 3 les % de couverture et le nombre d'antennes. Ce mensonge était d'autant plus grossier que tout le monde sait que la règle de 3 n'es pas valable pour 25% et 98% de couverture (oui ; il y a des grandes villes en France qui suffisent a faire 25% de couverture) ; mais que de plus, les Orange et autres avaient à l'époque construit leurs réseaux sur du 2.100MHz alors que Free dès le début avait eu accès aux fréquences 900MHz (sauf dans 9 zones très denses) ce qui permet de diviser environ par 5 le nombre d'antennes pour une même surface couverte. Non seulement Poilàgratter faisait du FUD sur la base d'une règle de 3 complètement idiote, mais il la faisait en comparant les choux et les carottes. Et avec la mention "pas besoin d'être mathématicien" donc "si vous ne pensez pas pareil, vous êtes de crétins".

Bref, il suffit de faire une recherche google "poilàgratter free mobile" pour se rendre compte que depuis plus de deux ans, poiilàgratter avec constance écume les forums avec toujours la même technique : Faire peur et faire douter à l'encontre de Free Mobile sur l'air de "je vous explique pourquoi parce que moi je m'y connais et que vous, vous n'y comprenez rien".
« Modifié: 04 septembre 2013 19:17:26 par aegir »