Freenews

Le Conseil d'État a rejeté la demande de Free Mobile de suspendre l'autorisation, accordée à Bouygues Telecom par l'ARCEP, de déployer la 4G sur la bande 1800 MHz (ex-fréquences 2G).

Lire l'intégralité de la news

OhMonBato

Un jugement sans surprise.

jisse44

Effectivement, le seul but étant de retarder Bouygues. N'y avait-il pas Orange ou SFR qui leur avait emboité le pas et porté plainte également?

Arnaut78

Après l'échec de ce référé de Free Mobile, il reste les 2 plaintes sur le fond de Free Mobile et d'Orange. ;)
Mais bon, BT pourra ouvrir tranquillement en Octobre le 1800.


PoilàGratter

Après l'échec de ce référé de Free Mobile, il reste les 2 plaintes sur le fond de Free Mobile et d'Orange. ;)
Mais bon, BT pourra ouvrir tranquillement en Octobre le 1800.

Oui, c'était le référé qui était, à court terme, le plus ennuyeux pour B-T.
L'essentiel, pour eux semble-t-il, étant de couvrir une large part de la population française métropolitaine en 4G LTE, pour les offres de fin d'année.

La proportion de 4G LTE à 1800 MHz de B-T sera nettement plus conséquente que leur couverture 4G LTE en 2600 MHz et 800 MHz, en raison de l'existence de leur réseau DCS 1800 (pas d'antennes/feeders/coupleurs à installer). A ce titre, ils peuvent devenir potentiellement l'opérateur ayant la plus grande couverture radio 4G LTE, en fin d'année.

Arnaut78


SFR et Orange dispose de 10 Mhz chacun en 800 Mhz si ils veulent pouvoir clamer une couverture de la population importante, eux aussi, rapidement. ;)


didierg

Déjà c'est pas des "plaintes" (on ne parle de plainte qu'au pénal) mais qu'un référé-suspension (L.521-1 CJA pour les curieux) rejeté pour défaut d'urgence ...

Bref rien que de très classique sur ce genre de dossier où l'urgence est très rarement admise...

Le fond lui demeure pendant et sera jugé d'ici 12 à 18 mois en moyenne. Et là rien n'est fait ! :)