Freenews

Dans une tribune, publiée ce jour par le site ZDnet.fr, le spécialiste des réseaux Benoît Felten tient un discours assez dur envers la politique actuelle de Free, qu'il accuse d'avoir opéré «~un changement profond de sa philosophie, une sorte de reniement de ses origines qui s?affirme chaque jour un peu plus~».

Lire l'intégralité de la news

tnz

Mouais ... je penche pour une dérive graduelle (liée à la copie partielle du marketing à la Apple).

Je vois l'arrivée de la fibre optique par chez moi ... et je n'ai toujours pas entendu parler d'accord entre le proprio du réseau (sequalum) et Free. Les seuls à proposer quelque chose sont les vedettes BT.

Bref, j'attends d'voir c'que tout ça va donner.

majlm

Comme indiqué déjà dans un autre Forum, FREE a

Belteg

Comme indiqué déjà dans un autre Forum, FREE a

Parfaitement !


lbp

Intéressante cette réflexion sur l'abondance...

Il est assez paradoxal, en effet, de constater que celui (Free) qui a été l'initiateur de l'accès illimité au net, soit également celui auquel cela pose le plus de problèmes aujourd'hui.

Un peu comme si l'extraordinaire croissance des usages, qui rend fatalement le modèle de l'illimité difficilement tenable, n'avait pas été anticipée.

Finalement, en révolutionnant l'accès au net il y a 10 ans, Free n'a-t-il pas tué le métier même de FAI ? Parce que maintenant, impossible de faire machine arrière sur l'illimité ! Même la notion de fair use, caractéristique de l'accès mobile, semble incongrue sur un accès fixe ! Dès lors, pour continuer à investir dans le réseau pour soutenir les usages, pas d'autre solution que d'aller chercher l'argent ailleurs... et tenter le bras de fer avec Google... Pas compliqué de comprendre pourquoi Google finira par devenir lui-même FAI, car quitte à financer des tuyaux...



Gromble

Mouais ... je penche pour une dérive graduelle (liée à la copie partielle du marketing à la Apple).

Je vois l'arrivée de la fibre optique par chez moi ... et je n'ai toujours pas entendu parler d'accord entre le proprio du réseau (sequalum) et Free. Les seuls à proposer quelque chose sont les vedettes BT.

Bref, j'attends d'voir c'que tout ça va donner.

Si ton immeuble est fibré par Sequalum, tu peux attendre Free pendant longtemps car Free ne veut pas passer d'accord avec eux (une sombre histoire de coupage des pigtails. Plus d'infos sur ce forum : http://lafibre.info/hauts-de-seine/sequalum-convention-signee-a-quand-la-fin-des-travaux/).

Comme indiqué déjà dans un autre Forum, FREE a

Le clavier qui se blo

ynos

Un peu comme si l'extraordinaire croissance des usages, qui rend fatalement le modèle de l'illimité difficilement tenable, n'avait pas été anticipée.
Ca c'est ce que voudraient faire croire les FAIs.

La vérité est que ce n'est qu'une question d'investissement (et donc de baisse des marges).

Continuer à proposer des débits maximum pour chaque abonné et vers n'importe quel serveur du globe, ça reste parfaitement possible tout en étant toujours rentable pour ces sociétés ; c'est une question de 2 ou 3 euros sur l'abonnement (dixit les chiffres de Xavier Niel lui-même il y a quqelques années à propos des coûts d'une éventuelle Google TV), à comparer avec la marge opérationnelle d'une boite comme Free.


pascal.lemazurier

@majlm... oui mais encore... =)

Free s'est développé énormément ces dernières années... tant point de vue réseau que base clients... en fixe il a bien monté en gamme avec son offre Freebox Révolution, mais il reste beaucoup de choses à faire pour Free Mobile et en fibre/VDSL2 et dégroupage de proximité...

Après pour Youtube et compagnies ça bloque à cause de discutions infructueuses €€€ entres les différents  acteurs...

majlm

OUI le clavier c'est bloqué, je voulais seulement faire part de mon espoir de voir FREE, au vue des bons résultats de son action en bourse,  investir ses bénéfices dans le développement de son réseau et ses logiciels...!!
Pouvons-nous espérer que la Toile devienne demain libre et gratuite .... Comme l'est la Radio aujourd'hui...!!!!
Je suis ce soir un doux rêveur!

lbp


Pouvons-nous espérer que la Toile devienne demain libre et gratuite .... Comme l'est la Radio aujourd'hui...!!!!


Rien n'est gratuit dans la vie, tout simplement parce que chacun doit manger !
La radio est financée par la pub, la pub est payée par les annonceurs (industriels, commerçants), qui eux-mêmes gagnent leur vie en vendant biens et services aux consommateurs.

majlm

Re : De l'abondance à la rareté : Free renie-t-il ses origines ?
« Réponse #10 le: 13 mars 2013 17:00:10 »
Exact, d'ailleurs c'est la PUB qui nous permet d'échanger Gratuitement aujourd'hui sur FREENEWS...!!!
Ce n'est donc pas utopique de penser que demain le WEB restera libre et gratuit ... A chacun de choisir son support selon ses sensibilités!!!  ;) ;)

ynos

Ce n'est donc pas utopique de penser que demain le WEB restera libre et gratuit
Si des FAIs comme Free ne décident pas de prendre le web en otage pour essayer de faire plier ceux qui fournissent les services sur la ligne ADSL qu'ils commercialisent, c'est envisageable, oui.

petitnicolas

Re : De l'abondance à la rareté : Free renie-t-il ses origines ?
« Réponse #12 le: 13 mars 2013 20:04:26 »
Moi je trouve que cet article n'a pas vraiment de sens, et souligne simplement un déroulement normal de choses.
A l'image d'autres entreprises, Free s'est lancé dans un marché naissant et plein d'avenir et de croissance.
Donc, normal qu'il communique régulièrement sur les évolutions de services.
A l'époque, le concept de box n'existe pas, ni la TV sur IP et les débits proposés par les concurrents sont moindres et les prix différents.
Aujourd'hui, la taux d'équipement en haut débit est très important, la technologie sur le cuivre ne peut plus évoluer de façon extraordinaire, les services sont toujours là et ils ne peuvent plus vraiment évoluer.
Quand il n'y a rien de nouveau à annoncer, on ne dit rien, ça me parait logique.
Non ?

tnz

Si ton immeuble est fibré par Sequalum, tu peux attendre Free pendant longtemps car Free ne veut pas passer d'accord avec eux (une sombre histoire de coupage des pigtails. Plus d'infos sur ce forum : http://lafibre.info/hauts-de-seine/sequalum-convention-signee-a-quand-la-fin-des-travaux/).
Ok, mais ces aspects là font partie du jeu ma pôv'lucette ... C'est évident que les délais ne seront pas respectés. Les promesses n'engagent que ceux qui y croient comme on dit.
Bref, ce que je vois surtout, c'est que le contrat sequalum/free est en passe de ne jamais voir le jour. C'est con, parce qu'ils risquent de perdre une bonne partie de leur client ADSL sur le 92 à faire l'impasse sur la fibre comme ça.


mathieu82

Re : De l'abondance à la rareté : Free renie-t-il ses origines ?
« Réponse #14 le: 13 mars 2013 20:39:07 »
L'innovation devient difficile. En partant de rien, on peut inventer tout, mais en partant de presque tout...

La concurrence elle ne fait rien non plus !! On arrive sur un produit mature, alors des grandes innovations?? Le VDSL 2 lorsque celui ci sera autorisé ! En attendant la fibre qui ne se déploie plus. Free a été le moteur dans la fibre, mais après quelques années, et le lancement du mobile, plus rien.
Seul orange continue de déployer doucement. Numéricable modernise son réseau pour la monté en débit. SFR n'avance pas très vite non plus.
Bouygues fait le coucou sur les réseaux (Numéricable...).
« Modifié: 13 mars 2013 20:40:52 par mathieu82 »

brupala

Re : De l'abondance à la rareté : Free renie-t-il ses origines ?
« Réponse #15 le: 13 mars 2013 21:23:40 »
bavoila,
France télécom est devenue Orange.
Free devient donc France télécom..... juste dans ses mauvaises habitudes.
FT (et d'autres) explosait la bourse en 2000, naufrage financier juste après ...
Free réveille toi !

PoilàGratter

Re : De l'abondance à la rareté : Free renie-t-il ses origines ?
« Réponse #16 le: 14 mars 2013 07:51:35 »
J'ai le sentiment que c'est surtout le principe de réalité qui s'impose, car l'abondance "gratuite" a un cout !

Deux courbes de consommations se sont croisées en téléphonie mobile courant 2012:
Celle de la conso voix, après une phase en plateau, a commencé à décroitre , tandis que la conso data est en pente croissante ininterrompue --et vertigineuse-- depuis l'émergence des Smartphones il y a 4 ans.
Or, la monétisation de la data est un vrai casse-tête pour les opérateurs, car le cout de l'augmentation de la bande passante radio n'est pas compensée, pour l'instant, par l'accroissement de la conso data.

sd

Re : De l'abondance à la rareté : Free renie-t-il ses origines ?
« Réponse #17 le: 14 mars 2013 08:29:32 »
le AirMedia (Airplay audio et maintenant vidéo) est quand même une sacrée innovation (même si apportée par Apple) !

Ce qui me gonfle en ce moment, ce n'est pas tant l'absence de sorties d'innovations, c'est des lacunes dans le service de base = le débit internet pour YouTube, l'AppStore, les màj de l'OS...

brunogamer

Re : De l'abondance à la rareté : Free renie-t-il ses origines ?
« Réponse #18 le: 14 mars 2013 08:54:13 »
faut arreter avec le cout illiad ce fait des couilles en or avec l'abonnement a 36€.
chiffre d'affaire et bénéfice en hausse titre en bourse à atteint son plus au historique.
Free est loin d'avoir des problèmes de cout mais j'ai l'impression que le fait de grandir il commence a devenir comme sft et bouygues a tout facturer alors que les services sont en baisse.
- Youtube- débit - acces replay Vip payant avec de la publicité- Offre Freebox tv qui devient désertique face aux autres( plus chaines sport - eurosport absent ect.... a part des chaines arabes rien de nouveaux tout part mcs ect..) box plus aussi révolutionnaire que ca fasse au coucurants- femtocell chez tout ces concurant sauf lui
déploiment réseau hyper hyper lent n'atteindra pas ces objectif
et je suis un fan de free mais depuis quelque mois free par en cacahouette pour economiser et faire plus de benef.
ca vous rappelle pas une entreprise qui comme par V et fini par endi. Cela meme que Mr Niel a ci bien appeller les pigonneur. free devient excatement ceux qu'il critiquait et c'est a plus ma plus grande tristesse.

raudi

Rien n'est gratuit dans la vie, tout simplement parce que chacun doit manger !
La radio est financée par la pub, la pub est payée par les annonceurs (industriels, commerçants), qui eux-mêmes gagnent leur vie en vendant biens et services aux consommateurs.

Et c'est finalement le consommateur qui paie tout ce bruit, cette bande passante inutile, alors qu'il a déjà payé son abonnement au FAI.

Comme si mon timbre, à la poste, devait payer le courrier publicitaire qui encombre ma boîte aux lettres  ...

Vive Adblock,  Ghostery et les autres !

Entrepreneurs, changez de modèle d'affaire ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Business_model ) si cela ne vous convient pas, ne prenez pas les clients en otage. Et tant mieux s'ils se défendent.

Raudi


babar75


Comme si mon timbre, à la poste, devait payer le courrier publicitaire qui encombre ma boîte aux lettres  ...


Dit toi bien que c'est déjà le cas ;-)  la pub fait vivre la poste aussi , si la poste refusait de distribuer les plis publicitaires , ton timbre coûterait 2 fois plus cher.


ynos

Vive Adblock,  Ghostery et les autres !

Entrepreneurs, changez de modèle d'affaire ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Business_model ) si cela ne vous convient pas, ne prenez pas les clients en otage. Et tant mieux s'ils se défendent.
Tiens, un article à lire: http://www.presse-citron.net/free-adgate-un-revelateur.

On y parle même de toi:
Citer
Changer de modèle économique

J’ai lu ça aussi, probablement de la part de personnes qui n’ont certainement jamais travaillé dans le web, ni même beaucoup travaillé tout court, ou alors pas à leur compte. Une vraie réflexion de bisounours. Comme si on décidait de son modèle économique comme cela, et que l’on pouvait en changer du jour au lendemain, d’un simple claquement de doigts. C’est à peu près aussi stupide que dire « Tiens, machin, tu vends des Peugeot et en ce moment c’est un peu la crise, ben t’as qu’à changer de modèle économique hein ». Ben voyons. Comme on change de chaussettes ? Et on nous propose quoi comme autre modèle économique alors si la pub c’est de la merde ? Rien. Ou plutôt si, quelques succédanées comme la formule payante en mode Premium ou Freemium, ou mieux (oui je l’ai lu, de mes yeux lus), mettre un bouton de dons. J’ai failli m’étouffer de rire. Mais ne rions pas trop car cela fait l’objet du paragraphe suivant, accrochez-vous.

Passer au modèle Premium

L’idée de passer en modèle payant est évidemment séduisante. Figurez-vous qu’on n’y avait jamais pensé, c’est dingue quand même. Tu fermes l’accès à ton site, tu mets un péage à l’entrée, soit à l’acte, soit sur abonnement, et hop comme par miracle les internautes vont se ruer et se battre entre eux comme des chiens pour payer afin de pouvoir continuer à accéder à ton précieux contenu. Et, ô miracle encore, tu vas pouvoir enfin envoyer paître tous ces affreux annonceurs et ces régies avides et cupides qui transforment ton blog ou ton site en hideuse guirlande de Noël, tellement tu vas gagner d’argent propre avec celui que vont t’envoyer tes lecteurs par mallettes entières. Je me demande vraiment ce que les éditeurs de sites et blogs ont dans la tête pour ne jamais y avoir pensé avant, quand même.

Bon, maintenant qu’on a bien rigolé trente secondes, retour sur terre. Le premium ça ne marche pas.
« Modifié: 14 mars 2013 12:34:38 par ynos »

fabfree

Dit toi bien que c'est déjà le cas ;-)  la pub fait vivre la poste aussi , si la poste refusait de distribuer les plis publicitaires , ton timbre coûterait 2 fois plus cher.
La pub est bien payée par quelqu'un. Ne serait-ce point l'acheteur de produit ou de services?
A moins que l'argent se crée! Je veux la recette.

subrico

Re : De l'abondance à la rareté : Free renie-t-il ses origines ?
« Réponse #23 le: 14 mars 2013 12:57:19 »
C'est vrai qu'à une époque il y avait une certaine fierté a être un freenaute (il n'y a d'ailleurs que pour Free que cette expression existe) : ça avait un goût de subversion, d'oser s’affranchir du diktat d'Orange (ou FT), ne plus payer son abonnement fixe qui servait plus, d’accéder à des vrais innovations qui passaient pour de la science fiction chez les autres opérateurs.

Bon, aujourd'hui quand tu dis : "je suis chez free", "Ah ouai, bon ben c'est pas la peine que je t'envoi le lien vers la video", ou "ah c'est ballot t'es en 3G, parce qu'il y a une super appli sur le play store, mais dès que tu as du wifi, vas-y télécharge là"

babar75

La pub est bien payée par quelqu'un. Ne serait-ce point l'acheteur de produit ou de services?
A moins que l'argent se crée! Je veux la recette.

Je suis bien d'accord ;-) on peut vivre sans pub on pourrait payer notre abonnement a Free un peu moins cher étant donnée qu'une partie sert a payer ces campagnes de pub monstrueuse , payer notre facture EDF un peu moins cher car c'est le même problème , et avec l'argent économisé payer pour chaque vidéo sur you tube ou chaque article sur Freenews.

C'est justement là toute l'hypocrisie du systeme , Free coupe la pub sur les Freebox , mais si toutes les chaines du PAF affichaient un écran noir a la place des pubs de Free , ou si Decaux Giraudy etc refusaient de coller les affiches 4X3 du FAI , Illiad ferait un scandale et n’hésiteraient pas a attaquer en justice.

En gros c'est " a bas la pub sur le net !! mais par contre je continue a inonder votre TV , votre radio et vos rue avec la mienne de pub"


Fansat70

Re : De l'abondance à la rareté : Free renie-t-il ses origines ?
« Réponse #25 le: 14 mars 2013 16:53:54 »
Il est probable que Free souffre justement de ce qui a fait sa force: Mettre en place "juste ce qu'il faut"...
Autant cette démarche était "jouable" lorsque les besoins étaient clairement bornés (Surf, downloads, flux TV), autant elle est maintenant dépassée, vu l'explosion de la demande en "volume aléatoire" que l'on connaît maintenant avec les flux vidéos en streaming et à la demande, ceci d'autant plus que le "juste ce qu'il faut" a toujours été traité chez Free comme "lorsque le tuyau est vraiment trop court", le FAI utilisant à outrance depuis sa création toutes les astuces de priorisation de flux et autres QoS pour retarder le plus possible les échéances de mise à niveau de certaines parties de son réseau... Vient se rajouter à cela la contrainte financière du contrat d'itinarance Orange qui doit fortement "l'inciter" à serrer les boulons...
Si l'on rajoute à cela le conflit larvé avec la nébuleuse Google (Si Free reste isolé, clair que cela ne  s'arrangera pas...), les esprits grincheux diront que le FAI est au plan des débits (et, partant, de son réseau) "à la ramasse". A l'observation, il semble qu'au cours des années, le ressenti global de la qualité de service de Free soit assez sinusoïdale, et que pour le moins, nous ne sommes pas sur une crête! Espérons que l'on soit dans le creux, et que l'on ne puisse que remonter la pente!... ;)

Patoun

Je suis bien d'accord ;-) on peut vivre sans pub on pourrait payer notre abonnement a Free un peu moins cher étant donnée qu'une partie sert a payer ces campagnes de pub monstrueuse , payer notre facture EDF un peu moins cher car c'est le même problème , et avec l'argent économisé payer pour chaque vidéo sur you tube ou chaque article sur Freenews.
C'est clair que le problème de la Pub est quand même complexe. En cause partiellement, son implantation dans notre vie de tous les jours. Probable qu'il aurait fallu se poser la question le jour où les premières Pubs on vue le jour à la TV. Maintenant il est un peu tard, et cela deviens un casse tête.
Un peu comme la disparition de FT, aujourd'hui tout le monde hurle au scandale sur le déploiement des réseaux, mais faudra bien faire avec.

En bref, changer de modèle ^^.

Yoann Ferret

Je suis bien d'accord ;-) on peut vivre sans pub on pourrait payer notre abonnement a Free un peu moins cher étant donnée qu'une partie sert a payer ces campagnes de pub monstrueuse , payer notre facture EDF un peu moins cher car c'est le même problème , et avec l'argent économisé payer pour chaque vidéo sur you tube ou chaque article sur Freenews.
Mais le problème, c'est que sans pub, Free n'aurait jamais connu le succès qui est le sien.
Bien que sa croissance soit fortement organique, Free a toujours fait appel à la publicité pour le succès de ses offres, et ce depuis l'époque du RTC.

Sans publicité Free n'aurait peut-être jamais connu un succès suffisant et n'existerait plus à l'heure actuelle... avec les conséquences que je te laisse deviner sur le prix de ton abonnement.

Encore une fois, ce discours anti-pub revient à penser que la publicité est une dépense inutile, qui ne rapporte rien en retour à l'annonceur ! C'est ça qui est vraiment hypocrite à mon sens.


fabfree

Re : De l'abondance à la rareté : Free renie-t-il ses origines ?
« Réponse #28 le: 14 mars 2013 17:55:43 »
Difficile de savoir ce qui se serait passé pour Free sans pub face à des concurrents sans pub aussi.

Si demain les yaourts ne sont plus vantés par un joueur de foot, lesquels seront achetés  pour nourrir nos enfants?
Qui préfèrera acheter du bon chocolat pour ses enfants au lieu d'oeufs en chocolat vendu à prix élevé malgré une qualité inférieure?

babar75


Encore une fois, ce discours anti-pub revient à penser que la publicité est une dépense inutile, qui ne rapporte rien en retour à l'annonceur ! C'est ça qui est vraiment hypocrite à mon sens.

Ce n'est pas par ce que je dis qu on peut (théoriquement) vivre sans pub  que je suis forcément d'accord  ou contre la pub  :)

l'utilité première que je reconnais a la pub , c'est de pouvoir offrir du contenu a des gens qui n'auraient pas forcement les moyens d'en acheter , je pense a la TV , la radio , au web etc.
Sans pub tout les contenus internet seraient payants (sauf peut être les sites des services publiques ) on aurait donc un internet du pauvre (vide de tout ) et un internet du riche ( complet et sans pub) , maintenant oui au final c'est peut être vers cela qu on s'oriente , du low cost avec un mauvais service pour les personnes au revenus modestes , et du premium haute qualité pour les personnes aisées.

Kami78

Moi je trouve que cet article n'a pas vraiment de sens, et souligne simplement un déroulement normal de choses.
A l'image d'autres entreprises, Free s'est lancé dans un marché naissant et plein d'avenir et de croissance.
Donc, normal qu'il communique régulièrement sur les évolutions de services.
A l'époque, le concept de box n'existe pas, ni la TV sur IP et les débits proposés par les concurrents sont moindres et les prix différents.
Aujourd'hui, la taux d'équipement en haut débit est très important, la technologie sur le cuivre ne peut plus évoluer de façon extraordinaire, les services sont toujours là et ils ne peuvent plus vraiment évoluer.
Quand il n'y a rien de nouveau à annoncer, on ne dit rien, ça me parait logique.
Non ?
+100

C'est en effet une évolution et pas du tout une stratégie, d'ailleurs Free n'a jamais eu de stratégie à proprement parler, mais une grande aptitude à saisir les opportunités, à commencer par la Freebox imaginée chez France Telecom ! La comparaison avec Apple est inepte : le budget R&D de Free est minuscule et aucune innovation n'a jamais été présentée par cet opérateur, sauf en matière de com et de marketing. Comme pour Apple, ceci explique très largement son grand succès face à des concurrents débiles en la matière : mais il ne faut pas confondre la cause (R&D) et l'effet visible (la com) ...

La création de valeur est la clé : or Free ne sait que détruire cette valeur en faisant miroiter aux gogos qu'il s'agit uniquement de pouvoir d'achat. Free n'est ni un coucou ni un passager clandestin, mais a toujours su payer le moins cher possible pour obtenir du chiffre d'affaires. Tant que son développement s'effectuait à la marge, en tant qu'enfant bâtard de France Telecom, tout marchait bien. mais ce n'est plus le cas car il faut investir massivement et ce n'est pas la culture d'origine de cet opérateur, qui n'a pas encore mis en place les mentalités et les structures ad hoc : en témoigne son très étrange projet FTTH !
« Modifié: 15 mars 2013 08:09:28 par Kami78 »

fabfree

Re : De l'abondance à la rareté : Free renie-t-il ses origines ?
« Réponse #31 le: 15 mars 2013 09:35:52 »
Il est difficile de courir plusieurs lièvres à la fois.  En rentrant sur le marché mobile, Free a du revoir ses plans d'investissement. Etonnant, non?

majlm

Re : De l'abondance à la rareté : Free renie-t-il ses origines ?
« Réponse #32 le: 15 mars 2013 13:41:32 »
Pour rappel ce Topic concerné:

"Dans une tribune, publiée le 13mars 2013 par le site ZDnet.fr, le spécialiste des réseaux Benoît Felten tient un discours assez dur envers la politique actuelle de Free, qu'il accuse d'avoir opéré «~un changement profond de sa philosophie, une sorte de reniement de ses origines qui s?affirme chaque jour un peu plus~».

Ou en sommes-nous .....!!! Sommes nous d'accord avec cette citation....!!!
Que proposons-nous pour améliorer la stratégie et les orientations de notre FAI....???
Combien sommes-nous prêt à payer ou à nous investir pour infléchir ce changement... ???
« Modifié: 15 mars 2013 13:43:56 par majlm »

Patoun

... maintenant oui au final c'est peut être vers cela qu on s'oriente , du low cost avec un mauvais service pour les personnes au revenus modestes , et du premium haute qualité pour les personnes aisées.
Retour au monde réel, adieu nos douces illusions ...
Rome et ses arènes ... la TV "populaire" et ses realilty show ... bref ... rien de nouveau quoi.

majlm

Re : De l'abondance à la rareté : Free renie-t-il ses origines ?
« Réponse #34 le: 16 mars 2013 11:45:02 »
Que proposons-nous pour améliorer la stratégie et les orientations de notre FAI....???
Combien sommes-nous prêt à payer ou à nous investir pour infléchir ce changement... ???


garionfree

Re : De l'abondance à la rareté : Free renie-t-il ses origines ?
« Réponse #35 le: 17 mars 2013 07:47:34 »
Free perds son âme, va perdre ses abonnés les plus fidèles, et bientôt nous serons tous revenus chez Orange ou Numéricable. La boucle sera bouclée.
Ironique.

majlm

Re : De l'abondance à la rareté : Free renie-t-il ses origines ?
« Réponse #36 le: 17 mars 2013 10:16:59 »
Pour éviter ce Fatalisme....

Que proposons-nous pour améliorer la stratégie et les orientations de notre FAI....???
Combien sommes-nous prêt à payer ou à nous investir pour infléchir ce changement... ???

Patoun

Free perds son âme, va perdre ses abonnés les plus fidèles, et bientôt nous serons tous revenus chez Orange ou Numéricable. La boucle sera bouclée.
Ironique.
Il est notable dans tous les domaines que les "Fans" sont aussi les pires des boulets. Notamment parce qu’ils se sentent souvent le droit de dicter sa conduite à la personne ou à l'entreprise visée. Ils s'imaginent assez vite que il ou elle leur doit une écoute et une considération au dessus de la moyenne.
Free vas perdre ses abonnés les plus fidèles ? Ou simplement les plus déçus de ne pas êtres entendus ?
Ceci dit cela ne doit pas l’inquiéter outre mesure, vu les derniers chiffres de recrutement.

Pour éviter ce Fatalisme....

Que proposons-nous pour améliorer la stratégie et les orientations de notre FAI....???
Combien sommes-nous prêt à payer ou à nous investir pour infléchir ce changement... ???
S'il existe de bonnes idées, il est bon de les donner, peut être cela inspirera certaines personnes. Mais je pense pour ma part que la stratégie de Free est en place pour atteindre un objectif, et en suivant certaines règles (les siennes, pas celles des autres). Je ne crois donc pas que nous puissions infléchir quoi que se soit ^^.
Et pour ma part, à part quelques trucs qui semblent pas top, la politique de Free me conviens parfaitement.

turican57

Re : De l'abondance à la rareté : Free renie-t-il ses origines ?
« Réponse #38 le: 17 mars 2013 11:25:14 »
@Patoun, dans un sens tu as raison, mais cette vision des choses est bonne à court terme, car même si Free a une augmentation d'abonné à un moment ces nouveaux abonnés en auront marre d'avoir des services bridés que se soit sur le fixe ou le mobile.
Car pour le moment c'est bien le cas, les opérateurs se tienne mais ça va évolué, dans le fixe la fibre se déploiement de plus en plus avec Orange qui fibre à tout va, Numéricâble qui la propose aussi à beaucoup d'abonné, SFR et Bouygues qui la déploiement de façon moins importante mais qui la déploie tout de même.
Donc par la suite et vu que les prix sont les mêmes le choix sera vite fait, surtout si les débits sont bien meilleurs et sans bridage pour des sites comme YouTube ou autre de streaming. Avec une qualité TV bien meilleur par la même occasion.


Au niveau du mobile la data n'est toujours pas génial et ça ne s'améliore pas, la pose de nouvelle antennes se dont de plus en plus rare, et à côté de ça les autres opérateurs vont commencé à proposé la 4G, avec la couverture de plus en plus de grande ville. Donc sur ce point aussi ça va jouer, car il suffit au 3 autres de proposé la 4G dans les forfaits Low Cost style Sosh, B&You, ou Red en option pour 5€ de plus, et il y en aurait des migration, surtout que tout les nouveaux smartphones qui sortent sont compatibles 4G.


Certes il y a la mutualisation, mais faut-il encore que Free se décide à installé des NRA, car sans les NRA de Free pas de mutualisation possible. De ce faite la démarche est bonne dans le court terme, mais à long terme je suis pas sur que se soit toujours aussi bon.

majlm

Re : De l'abondance à la rareté : Free renie-t-il ses origines ?
« Réponse #39 le: 29 mars 2013 15:46:28 »
....Free vas perdre ses abonnés les plus fidèles ? Ou simplement les plus déçus de ne pas êtres entendus ?
Ceci dit cela ne doit pas l’inquiéter outre mesure, vu les derniers chiffres de recrutement....

Nous n'en sommes pas encore là.... Reste a FREE de réagir et à X.Niel de réagir, en réinvestissant une partie des bénéfices de sasociété dans le développement des nouvelles technologies.
Il y a à ce jour beaucoup de recrutement chez FREE de Vendeurs dans les nouveaux "Center", mais le bas blesse dans la Hot Line.