Freenews

Invité de Jean-Michel Aphatie sur RTL, Stéphane Richard a répondu à Martin Bouygues, qui demandait l'arrêt total de l'itinérance Free Mobile sur le réseau d'Orange dès la fin du contrat actuel, soit en 2018.

Lire l'intégralité de la news

loggoi

Sauf erreur, la licence 3G implique la rétrocession de  bande de fréquences 2G de la part de SFR et Bouygues au nouvel entrant, et ce à partir de janvier 2012. Donc d'ici 2018 free aura des fréquences 2G

PoilàGratter

Sauf erreur, la licence 3G implique la rétrocession de  bande de fréquences 2G de la part de SFR et Bouygues au nouvel entrant, et ce à partir de janvier 2012. Donc d'ici 2018 free aura des fréquences 2G


Ouh là là, que de confusions ! :( :

La rétrocession de canaux 2G à 900 MHz vers Freemobile est pour une utilisation 3G à 900 MHz par Freemobile.
Cette rétrocession, par les autres opérateurs concurrents vers Freemobile est effective depuis l'été dernier (mi-juillet 2011).

Pour info, environ 2/3 des relais-radio Freemobile émettent déjà en 900 MHz 3G !

Les canaux 900 MHz 3G qui seront utilisés à partir de janvier 2013 par Freemobile concernent les zones densément peuplées.

En revanche, à partir de mai 2016, chaque opérateur pourra utiliser son patrimoine de fréquence avec n'importe quelle technologie.
« Modifié: 17 juillet 2012 14:53:24 par PoilàGratter »

Sicabol

Citer
Mais le nouvel entrant, qui ne dispose pas de licence 2G, devra alors s’assurer que tous ses abonnés disposent bien de périphériques capables de se connecter et de téléphoner en 3G...

Je ne pense pas qu'il ait à s'assurer de quoi que ce soit… étant donné que les contrats Free ne sont aucunement liés aux terminaux mobiles, ce seront les abonnés qui devront s'assurer d'avoir des portables compatibles 3G.


Slaash

Je ne pense pas qu'il ait à s'assurer de quoi que ce soit… étant donné que les contrats Free ne sont aucunement liés aux terminaux mobiles, ce seront les abonnés qui devront s'assurer d'avoir des portables compatibles 3G.
Il ne sont pas lié à un terminal mais bien à une technologie.
Extrait de la fiche d'information standardisée de l'offre Free mobile :
Citer
Offre valable en France métropolitaine, accessible sous couverture 2G/3G.

Belteg

Je ne pense pas qu'il ait à s'assurer de quoi que ce soit… étant donné que les contrats Free ne sont aucunement liés aux terminaux mobiles, ce seront les abonnés qui devront s'assurer d'avoir des portables compatibles 3G.

Si par hypothèse la moitié des clients se retrouve un beau matin sans pouvoir téléphoner, contrat ou pas, tu vas voir ce qui va se passer.

Sasori

D'ici 6ans, je doute de la durée de vie des téléphones compatible uniquement 2G, tout du moins leur batterie.


fanfouer

Bien au contraire, je pense que la 2G survira à la 3G.

La 3G est une technologie complexe, qui est déjà malmenée par les performances de la 4G qui sera parfaitement efficace lorsque il sera possible de passer des appels voix avec.

Le machine to machine sont des échanges qu'il convient mieux de faire sur 2G que sur 3G et qui vont probablement se développer dans les années à venir.
La stack 2G est à préférer pour faire des échanges périodiques de quelques octets que celles mises en œuvre dans 3G.

Free devrait tout de même se méfier de ces aspects.

Joearchi

Une solution mi-chèvre mi-choux: Fin 2018: arrêt de l'itinérance 3G, Mais conservation de l'itinérance 2G, pour des raisons pratiques bien évidemment. Cela risque d'ailleurs de se passer de cette manière: l'itinérance 2G est un droit de fait, réglementé par l'ARCEP. L'itinérance 3G est un contrat hors régulation de l'ARCEP.
En terme de coût d'itinérance, il y a fort à parier que c'est la partie data qui plombe la note. Conserver la 2G n'aurait en mon sens que des avantages, et ne pourrait certainement pas être prise comme argument par ses concurrents.

tictac492

Autre scénario possible en 2018 : L’État décide d'octroyer une licence 2G à Free, en complément de ses licences 3G et 4G, en contre-partie d'un arrêt de l'itinérance ...

Gromble

Une solution mi-chèvre mi-choux: Fin 2018: arrêt de l'itinérance 3G, Mais conservation de l'itinérance 2G, pour des raisons pratiques bien évidemment. Cela risque d'ailleurs de se passer de cette manière: l'itinérance 2G est un droit de fait, réglementé par l'ARCEP. L'itinérance 3G est un contrat hors régulation de l'ARCEP.
En terme de coût d'itinérance, il y a fort à parier que c'est la partie data qui plombe la note. Conserver la 2G n'aurait en mon sens que des avantages, et ne pourrait certainement pas être prise comme argument par ses concurrents.

L’itinérance est un droit, mais pour une durée limitée (tout comme la TA asymétrique).
Garder simplement la 2G serait effectivement tout benef' pour Free, mais encore faut-il que tout le monde soit d'accord, y compris Orange qui verrait ses revenus d'itinérance chuter.
Bon, d'ici 2018 de l'eau a le temps de passer sous les ponts. On verra bien à ce moment quelles seront les forces en place...