Freenews

Le Fonds européen agricole pour le développement rural va débloquer 30 millions d'euros pour permettre l'arrivée du haut débit dans les zones laissées pour compte du territoire. Au total, ce sont 34 projets, répartis sur 25 régions françaises, qui ont été retenus.

Lire l'intégralité de la news

le saintois

Des financements européens pour les zones privées de haut débit
« Réponse #1 le: 23 juin 2010 18:15:33 »
il était temps de penser un peu à nous quoi que, cela ne représente pas grand chose en comparaison des investissement pour la fibre, et, les antennes téléphones portables,

scoubidou95

Des financements européens pour les zones privées de haut débit
« Réponse #2 le: 23 juin 2010 21:23:49 »
ce n'est pas que je trouve inintéressant ce projet destiné aux laissés pour compte de l'internet de 2010, mais le problème est bien là : celui de 2010 et pas celui de demain, qui sera dominé par la fibre, et donc une nouvelle aide en perspective pour fibrer les zones concernées aujourd'hui ??
Moi j'appelle cela de l'argent public mal utilisé, ces projets seront forcément moqués dans moins de 10 ans....

et promouvoir de la sorte pendant que les opérateurs avancent sur la fibre sur les territoires bankables.. cherchez l'erreur...
le service public n'est plus que l'ombre de lui même !

Migoch

Des financements européens pour les zones privées de haut débit
« Réponse #3 le: 24 juin 2010 11:18:07 »
Je pense que cet article de ZDnet, comporte des erreurs de syntaxes ou du moins manque d'approfondissements. On y parle de Haut débit, alors que dans certains cas il s'agit surtout de très haut débit.

Je prends un cas que je connais un petit peu, la Drôme et l'Ardèche. Il a été crée Ardèche Drôme Numérique (Que l'on peut lire d'ailleurs sur la carte justement!). Il s'agit d'une délégation de service public visant à fibrer les 2 départements. Alors oui dans un premier temps il s'agît de dégrouper les NRA afin que le plus grand nombre puisse accéder au haut débit. puis ensuite vient la fibre prioritairement pour les entreprises et services public et enfin plus contestable (C'est mon propre avis) le raccordement de logements sociaux! Voilà les priorités tels qu'elles sont définies.
La situation reste vague pour l'entrée des FAI, tel que Free, SFR etc... bien qu'on y parle de mutualisation des réseaux et surtout de FTTH conformément aux règles de l'ARCEP.

A préciser que tout le monde ne pourra bien sûr pas y brancher sa Freebox (ou autres) à ce réseau étant donné que parfois il est trop difficiles d'y apporter l'ADSL. Des alternatives Wifi, Wimax etc... sont en projet. L'objectif étant de relier 96% de la population et le projet, il faut l'avouer a déjà bien avancé.

Ceci s'applique bien sûr à d'autres régions que l'Ardèche et la Drôme! Donc grosso modo, on peut dire que le haut débit peut parfois amener le très haut débit, c'est une histoire de temps!


Yoann Ferret

Des financements européens pour les zones privées de haut débit
« Réponse #4 le: 24 juin 2010 12:22:05 »
Oui mais là il s'agit de haut débit, et uniquement de ça. La fibre dont tu parles, c'est celle du backbone, qui sert à apporter l'ADSL, et non de la FTTH (jusqu'à l'abonné). Le projet ne prévoit pas d'amener de la fibre jusqu'aux logements avant de nombreuses années. A la rigueur à quelques entreprises très privilégiées...

Ce qui est évident par contre, et tu l'as très bien dit, c'est qu'une zone blanche ou grise, mal ou pas fournie en ADSL, ne passera pas en FTTH. Le haut débit est un préalable assez indispensable, ne serait-ce que parce que ça permet d'installer progressivement toutes les infrastructures sur le réseau en amont.