Freenews

Xavier Niel a accepté de répondre aux questions du quotidien suisse Le Temps sur de nombreux sujets. Société, économie, éducation… le fondateur de Free n’hésite pas à donner un avis très politique, à quelques jours des élections présidentielles. D’habitude plutôt...

Lire l'article

Raistlin

Entrevue sans trop de surprises, il sait se montrer convaincant pour le développement du numérique, et même surprenant pour le caractère nécessaire du "filet" qu'est selon lui le RSA. Par contre il ne répond pas sur le fait, réel, que l'économie du numérique crée beaucoup moins d'emplois qu'elle n'en détruit. J'aurais aimé également aimé que le quotidien lui pose la question de la déconnexion entre le monde de la formation professionnelle et celui de l'entreprise, alors qu'en Allemagne cela marche très bien, ou encore du problème de la reconversion pour ceux qui viennent d'un secteur en voie de disparation (par exemple les imprimeurs du Monde à terme?) et très éloignés du numérique.

fabfree

Le temps travaillé a grimpé avec la révolution industrielle, puis se réduit au fur et à mesure que le monde s'équipe des biens de consommation nécessaires. Les entreprises recherchent constamment une meilleure productivité, ce qui se traduit par moins de monde pour une même production.  Avec la standardisation des outils et des moyens, il y  a moins de personnes.  L'arrivée des robots et de l'IA va amener dans les 5 prochaines années une diminution de 20% du nombre d'emplois.  L'économie numérique participe à la diminution globale du temps de travail, même si elle a créé de nouveaux secteurs d'activité.