Freenews

Autrefois fleuron du web français, Dailymotion accuse aujourd’hui un bilan médiocre et fait face à la fuite de ses membres fondateurs. Que s’est-il passé ? Dans un article, Capital détaille le parcours de Dailymotion, « un gâchis à la française ». Initialement...

Lire l'article

arpa463x

Re : Dailymotion, récit de la déchéance du site racheté par Vivendi
« Réponse #1 le: 14 novembre 2016 19:10:22 »
C'est l'exemple même des pseudo-bonnes idées ! On a voulu protéger Dailymotion et cette bonne intention a conduit à sa mort ! Beaucoup d'initiatives de ce type en ce moment dans tous les domaines ont les mêmes effets néfastes (souvent sans qu'on ne s'en rendre pas compte directement). Heureusement Arnaud Montébourde n'est pas resté trop longtemps aux commandes (mais certainement assez pour nuire à l'économie qui ne s'en relève toujours pas).
Petite preuve concernant la différence d'envergure : Le correcteur orthographique français affiche une erreur quand je tape Dailymotion et ne trouve rien a proposer alors qu'il me corrige Youtube en YouTube :)

Yoann Ferret

Petite preuve concernant la différence d'envergure : Le correcteur orthographique français affiche une erreur quand je tape Dailymotion et ne trouve rien a proposer alors qu'il me corrige Youtube en YouTube :)
Petite question "juste comme ça" : le correcteur, il est de quelle marque ? :p

Dfg

Re : Dailymotion, récit de la déchéance du site racheté par Vivendi
« Réponse #3 le: 15 novembre 2016 21:50:29 »
C'est surtout la preuve que les "élites" françaises ne comprennent rien aux entreprises du web et à la manière dont fonctionne la Silicon Valley.

Ils passent leur temps à dire qu'ils peuvent faire aussi bien (comme par exemple le cloud souverain) mais se vautrent systématiquement, pour une raison simple : aucun d'entre eux n'a jamais mis les pieds dans la silicon valley (et ils ne s'y intéressent pas plus que ça). Leur manière de raisonner est à l'ouest, et de manière flagrante.

Une startup du web, ça marche avant tout avec quelques éléments clé, dirigeants, et qui sont d'abord techniciens et ensuite bons au niveau business (et non des dirigeants business qui comprennent vaguement la technique) et qui s'entourent d'un nombre limité de très bon développeurs. Le seul exemple qui me vienne en France ... c'est Free avec Xavier Niel et ses quelques associés techniques stratégiques, et une taille raisonnable.

Toutes les autres boites françaises n'ont aucune chance de rivaliser avec une boite de la silicon valley. Aucune.


arpa463x

Petite question "juste comme ça" : le correcteur, il est de quelle marque ? :p

Le correcteur qui connaît pas Dailymotion c'est open source communautaire français - celui de Firefox  :P
Tel est pris qui croyait prendre !