Freenews

Bonne année ! Comme chaque année ou presque, le coût des principaux services publics augmentera en cette année 2015. Loin du reste du marché des télécoms où la tendance est à la baisse de prix, France Telecom/Orange fait ainsi grimper...

Lire l'article

petitnicolas

Je ne sais pas quel âge à le rédacteur de cet article mais il faudrait enfin arrêter d'employer les termes "PTT" ou encore "les postes".
Ca n'existe plus depuis longtemps.
Quant à dire que La Poste est un service public, c'est même un peu limite mais ça passe encore pour cette fois :-)

Yoann Ferret

Je ne sais pas quel âge à le rédacteur de cet article mais il faudrait enfin arrêter d'employer les termes "PTT" ou encore "les postes".
Ca n'existe plus depuis longtemps.
Je ne crois pas avoir dit que les PTT existent encore, il faut surtout apprendre à lire (et à déceler l'ironie omniprésente, mais je pense que j'en demande trop).

Citer
Quant à dire que La Poste est un service public, c'est même un peu limite mais ça passe encore pour cette fois :-)
Ce serait tellement facile de croire que ça ne l'est plus, hein ? ;-)

leSoeren

S'il n'y avait que les prix des services publics ou assimilés qui augmentaient cela se saurait.....!
Un seul exemple parmis des milliers d'autres, mon abonnement de parking, gèré par Vinci, a augmenté de 35% ces trois dernières années.
Alors pourquoi pointer du doigt les services publiques uniquement?


Yoann Ferret

S'il n'y avait que les prix des services publics ou assimilés qui augmentaient cela se saurait.....!
Un seul exemple parmis des milliers d'autres, mon abonnement de parking, gèré par Vinci, a augmenté de 35% ces trois dernières années.
Alors pourquoi pointer du doigt les services publiques uniquement?
Parce qu'ils vont globalement à contre-courant de la tendance. Cf. exemple de l'abonnement Orange sur le secteur des télécommunications.

fabfree

Il y a une dette à rembourser, donc si on ne veut pas augmenter les impôts, il faut le faire en diminuant le coût des services publics, bref en faisant payer un peu + leurs usagers.

A noter que les Etats pourraient  se réapproprié cette dette via la création de sa banque, mais cela n'arrangerait pas les grosses banques qui préfèrent continuer à s'enrichir sur le dos des Etats. Merci à leur  lobbystes  et à la corruption de nos politicards.

Yoann Ferret

Il y a une dette à rembourser, donc si on ne veut pas augmenter les impôts, il faut le faire en diminuant le coût des services publics, bref en faisant payer un peu + leurs usagers.
Ce qui ne fait qu'accélérer l'hémorragie... Combien de personnes lassées par l'augmentation à répétition de l'abonnement FT ont décidé de s'en passer totalement ?
Ça revient à penser qu'il vaut mieux avoir 10% de 20€ plutôt que 100% de 10€. La base clients est importante, surtout sur des marchés ouverts à la concurrence.


leSoeren

Parce qu'ils vont globalement à contre-courant de la tendance. Cf. exemple de l'abonnement Orange sur le secteur des télécommunications.

Cherche un peu et tu trouveras beaucoup de sociétés privés qui augmentent également leurs tarifs!
Mais comme d'habitude, c'est beaucoup plus à la mode de taper sur les services publics.
Jean Pierre Pernaut sort de ce corps!!!! :0)

ps : à toutes fins utiles je précise que je travaille pour une société privé ;0)
« Modifié: 31 décembre 2014 12:08:33 par leSoeren »

wireless

FT/Orange est privatisé à hauteur de 77%, ils effectuent des missions de service public mais ce n'est en aucun cas un service public quand à la Poste il y a de moins en moins de courrier donc les recettes diminuent, alors c'est soit augmenter certains tarifs ou faire payer le contribuable soit supprimer des dessertes, des services.

Pour rire un peu :
Pas d’inflation ? Soyez discrets aussi avec les lecteurs de la presse quotidienne. A partir de janvier, Le Parisien passe à 1,20 euro (+ 5 %), Libération à 1,80 euro (+ 6 %), Le Figaro à 2 euros (+ 11 %) et Le Monde à 2,20 euros (+ 10 %), pour tenter de compenser le recul des ventes en kiosques.

Les statistiques, pourtant, sont catégoriques : en France, il n’y a plus d’inflation. En novembre, les prix à la consommation ont même reculé de 0,2 % par rapport au mois précédent, selon les chiffres publiés par l’Insee le 11 décembre. Et sur un an, la hausse se limite à 0,3 %.
Source Le Monde.

Donc si je comprends bien Le Monde a le droit d'augmenter ses tarifs ( moins de clients) mais la même raison ne saurait être applicable à la Poste, hilare je suis.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/12/30/pas-de-deflation-pour-les-tarifs-publics_4547300_3234.html#O1ZkTzQq1fhER9vp.99

Hammett

Ce serait bien également d'indiquer la hausse des prix/tarifs sur la durée des PTT et des chemins de fer et de comparer par rapport à la courbe de l'INSEE. Sur un an, ce n'est pas significatif.

lionel

Hormis une part de l'Etat dans le capital et quelques contraintes (cabines publiques, ...) ces entreprises n'ont plus grand chose de service public, soit par leur statut (SA), soit par leur politique, dans les faits, et surtout pas dans leurs belles paroles (la fameuse "charte du service public" de la SNCF, je me marre. Ou je pleure...).

L'Etat-actionnaire demande aux EPIC d'être rentables (et non simplement de parvenir à ne pas être des gouffres), ils profitent donc un peu de leur situation monopolistique. Et comme de toute façon l'idée à terme est de privatiser tout ce qui peut-être rentable, le meilleur moyen de le justifier, est d'assurer un service soit cher, soit de mauvaise qualité, soit les 2. On peut penser à une fausse théorie du complot, mais comment justifier de privatiser quelque chose qui fonctionnerait merveilleusement bien ?

Il y a bien longtemps que l'Etat ne demande plus à feu la SNCF (elle n'existe plus depuis le 1er janvier dernier, c'est "SNCF mobilité" maintenant, et SNCF ne signifie plus société nationale blabla, ce n'est plus qu'une marque, un nom, familier, rassurant, illusoire) d'assurer un service public. Hormis quelques tarifs (famille nombreuse, accompagnant de handicapé, etc...), et -un peu- les TER et les corails, SNCF mobilité est en plein dans un marché, affrontant la voiture, le co-voiturage, l'avion, Thello, le car, et cherche à faire du profit, à se développer à l'international en rachetant des boites et en remportant des marchés là bas. Alors que ce qu'on devrait lui demander, c'est de se concentrer sur les besoins des populations et des entreprises en matière de transport intérieur et trans-frontalier...

L'image donnée par l'Etat, les médias et la communication de ces entreprises dans certains situations est complètement fausse. Il suffit d'être usager/client ou salarié de ces entreprises, et de s'intéresser au sujet, pour s'en rendre compte.

Bonne année !

edit pour Hammett : en 2008 le Paris-Marseille en TGV 2è classe était à moins de 100 euros (je crois moins de 90 même) en période de pointe sans réduction. Il atteint aujourd'hui les 115 euros. Le temps de trajet ne s'est pas amélioré, le service à bord non plus, hormis la présence d'un sous-traitant qui assure la propreté pendant le trajet, et de quelques nouvelles rames avec prises électriques...
« Modifié: 06 janvier 2015 01:03:04 par lionel »

Hammett


edit pour Hammett : en 2008 le Paris-Marseille en TGV 2è classe était à moins de 100 euros (je crois moins de 90 même) en période de pointe sans réduction. Il atteint aujourd'hui les 115 euros. Le temps de trajet ne s'est pas amélioré, le service à bord non plus, hormis la présence d'un sous-traitant qui assure la propreté pendant le trajet, et de quelques nouvelles rames avec prises électriques...

En 7 ans, les charges ont certainement un peu augmenté ? Pour tes prix, tu n'es manifestement pas très sur de toi...Difficile d'en tirer une conclusion quand même... ;)

Ras le bol

En lisant tous ces commentaires, je me dis qu'on parle souvent trop pour dire la même chose : les Français commence (trop) doucement à comprendre que, de toute façon, on ne leur demande pas leur avis sur les prix pratiqués, mais surtout que rares sont les hausses justifiées.
Que ce soit l'Etat ou les sociétés privées (artisans compris), ils ont tous compris qu'ils pouvaient augmenter les tarifs sans que personnes ne se révolte vraiment. Alors pourquoi se priverait-il de nous plumer !!??
Pas plus compliqué que ça. Agissons plutôt.

Yoann Ferret

Hormis une part de l'Etat dans le capital et quelques contraintes (cabines publiques, ...) ces entreprises n'ont plus grand chose de service public, soit par leur statut (SA), soit par leur politique, dans les faits, et surtout pas dans leurs belles paroles (la fameuse "charte du service public" de la SNCF, je me marre. Ou je pleure...).
Ça c'est la belle théorie. D'une folle hypocrisie.
Quand on se penche tant sur leur actionnariat que sur leur mode de fonctionnement (voire de gouvernance...), ces entreprises sont toujours autant liées au public qu'auparavant. Ce n'est même pas un secret quand ce sont les Ministres qui t'annoncent les hausses à venir de la SNCF par exemple.


lionel

En 7 ans, les charges ont certainement un peu augmenté ? Pour tes prix, tu n'es manifestement pas très sur de toi...Difficile d'en tirer une conclusion quand même... ;)

Oui, évidemment, tout est revalorisé chaque année même pour les entreprises et professionnels, et donc ça se répercute sur les prix pour les consommateurs, mais la hausse est salée.

Je n'ai plus le prix en tête en effet, mais à cette époque j'étais vendeur en guichet justement, et j'ai vu le prix monter, monter, jusqu'à passer la barre des 100 euros il y a + de 3 ans déjà, et on est aujourd'hui à 116.

Ça c'est la belle théorie. D'une folle hypocrisie.
Quand on se penche tant sur leur actionnariat que sur leur mode de fonctionnement (voire de gouvernance...), ces entreprises sont toujours autant liées au public qu'auparavant. Ce n'est même pas un secret quand ce sont les Ministres qui t'annoncent les hausses à venir de la SNCF par exemple.
Je suis d'accord avec toi, d'où mon "hormis". Je parle bien du cahier des charges et de la politique de ces entreprise, qui n'a malheureusement plus grand chose d'un service public. Les hauts dirigeants de ces entreprises sont souvent des hauts-fonctionnaires et n'ont pas le statut du personnel, et il y a un ministère de tutelle.

Pour le train, je n'ai pas entendu la déclaration, mais je parie qu'elle a été justifiée comme d'hab par les travaux sur l'infrastructure (que les mêmes décideurs ont laissée pourrir) et l'achat de matériel roulant.

wireless

Ce n'est même pas un secret quand ce sont les Ministres qui t'annoncent les hausses à venir de la SNCF par exemple.

C'est particulièrement faux vu que la dernière hausse a été annoncé par la SNCF et dénoncé par Ségolène Royal.

Yoann Ferret

C'est particulièrement faux vu que la dernière hausse a été annoncé par la SNCF et dénoncé par Ségolène Royal.
Et c'est pourtant bien Alain Vidalies qui a fait l'annonce. Pas de ma faute s'ils n'accordent pas leurs violons entre eux

wireless

Et c'est pourtant bien Alain Vidalies qui a fait l'annonce. Pas de ma faute s'ils n'accordent pas leurs violons entre eux

Alain Vidalies qui n'est pas ministre mais secrétaire d’État n'a rien annoncé, il a simplement approuvé.


Les tarifs de la SNCF enregistreront une hausse à partir du 31 décembre, allant jusqu'à 2,6%, selon le type de train et de billet, a annoncé le groupe public vendredi dans un communiqué de presse.

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/la-sncf-prevoit-d-augmenter-ses-tarifs-de-2-6-a-partir-du-31-decembre-7776016138